Espargaro : « Petrucci ou Crutchlow seraient parfaits pour Aprilia »



« La situation d’Andrea Iannone n’est pas très bonne. […] J’ai besoin d’un coéquipier qui puisse me pousser et m’aider à développer la moto. » Aleix Espargaro (Aprilia Racing Team Gresini)

Aleix Espargaro débutera la saison 2020 avec Bradley Smith dans son box. Le Britannique, pilote d’essai Aprilia, a été choisi pour remplacer Andrea Iannone, suspendu pour dopage et dans l’attente de son jugement par le Tribunal arbitral du sport.

« Si l’on regarde de plus près mes coéquipiers chez Aprilia, c’est très étrange. Je vais rouler aux côtés de quatre pilotes différents en quatre ans », commente Aleix Espargaro à Speedweek, lui qui a déjà fait équipe avec Sam Lowes (2017), Scott Redding (2018), Andrea Iannone (2019), et donc Bradley Smith à partir de juillet prochain.

Qu’importe le nom : ce que veut le Catalan, c’est quelqu’un de compétitif pour le tirer vers le haut, tout en améliorant l’Aprilia. Ce dont il s’est parfois plaint par le passé. « Ce sont tous des pilotes très talentueux qui ont déjà gagné des courses, ce que je n’ai jamais réussi à faire. Ils sont peut-être plus rapides que moi, même s’ils ne m’ont jamais battu. J’étais très compétitif, mais j’ai besoin d’un coéquipier qui puisse me pousser et m’aider à développer la moto. »

En ce sens, Andrea Iannone est considéré comme un bon coéquipier par Aleix Espargaro, parce que l’Italien est capable de lui tenir la dragée haute. Seulement, « la situation d’Andrea ne semble pas très bonne, même si j’aimerais vraiment le voir revenir, car c’est un pilote très rapide qui me pousserait – et c’est ce que je veux. Mais cela ne semble pas bon pour lui, alors c’est une période difficile pour Aprilia ».

L’audience du vainqueur du Grand Prix d’Autriche 2016 ne devrait pas se tenir avant août. La défense a bon espoir d’obtenir la fin de sa suspension, pour le caractère non-volontaire de la consommation de la substance dopante, reconnu par les juges de la Fédération internationale de motocyclisme. Mais en face, l’Agence mondiale antidopage a aussi fait appel et demande quatre ans d’arrêt. Aprilia soutient son pilote et lui a juré fidélité : aucune négociation pour 2021 ne sera menée avant de connaître la décision du Tribunal arbitral du sport.

Si la suspension est confirmée, alors Aprilia devra se mettre en quête d’un nouvel homme. Trop tard pour espérer recruter un pilote de pointe ? Le PDG, Massimo Rivola, a reconnu que la situation n’allait pas les avantager. « Il semble que tous les bons pilotes aient déjà un contrat. Il sera également très difficile de faire venir quelqu’un de la catégorie Moto2. Ce n’est vraiment pas un moment facile », confirme Aleix Epargaro.

Deux noms circulent en ce moment : Danilo Petrucci et Cal Crutchlow. Tout deux n’ont encore officiellement aucun guidon pour 2021. Le premier a été évincé de l’équipe officielle Ducati (mais aurait posé sa signature au bas d’un contrat avec KTM) ; le second pourrait perdre sa place chez LCR Honda en cas d’arrivée d’Alex Marquez. « Petrucci et Crutchlow seraient parfaits pour le projet. Danilo peut apporter l’expertise de Ducati, et Cal s’est assis sur une Honda d’usine pendant cinq ans. Les deux sont de très bons pilotes. »

« Bien sûr, l’Aprilia n’est pas une Honda ou une Ducati, poursuit-il, réaliste au sujet des différences de compétitivité entre les machines. Ce ne serait donc pas facile pour eux. Je ne veux pas dire que ce serait un pas en arrière, mais la vérité est que les motos ne seront pas immédiatement compétitives. Il faudrait donc adapter son état d’esprit, mais ce sont des pilotes rapides et ils seraient les bienvenus. »

Aprilia jure fidélité à Iannone

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

2
Poster un Commentaire

2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] pas relaxé, il lui faudra un remplaçant. L’autre pilote Aprilia, Aleix Espargaro, a déjà approuvé l’idée d’avoir Cal Crutchlow pour […]

[…] pas relaxé, il lui faudra un remplaçant. L’autre pilote Aprilia, Aleix Espargaro, a déjà approuvé l’idée d’avoir Cal Crutchlow pour […]