Espargaro « très en colère » mais pas résigné



Handicapé par une Aprilia RS-GP qu’il décrit comme « la pire moto de la grille », Aleix Espargaro a vécu une saison 2020 compliquée. Pour 2021, il considère primordial d’avoir le niveau du top-6.

La « révolution » promise par Aprilia n’a pas porté ses fruits en 2020.

Le nouveau prototype de la marque avait levé de grands espoirs chez Aleix Espargaro. Il avait eu « les larmes aux yeux » et se sentait « incroyablement compétitif » lors de ses premiers tours de roue, en février, aux essais hivernaux de Sepang. Mais rien ne s’est passé comme prévu. Des problèmes de fiabilité ont touché la moto, dont il a fallu briderla puissance. Un manque de puissance qui a poussé le Catalan à rouler à la limite pour être compétitif, donc à prendre des risques et faire des erreurs. Et même quand il restait sur ses roues, il n’arrivait pas à rentrer dans le top-10.

Finalement 17e du championnat, avec une 8e place en course comme meilleur résultat, Aleix Espargaro est loin d’avoir atteint ses objectifs. Et ne le cache pas au moment de faire son bilan dans les colonnes d’Autosport : « Je suis très en colère au sujet de cette saison, très en colère, parce que nous n’avons jamais prouvé que la moto est proche des meilleures et il y a encore beaucoup de travail à faire. »

Beaucoup de travail mais une faible différence à combler, estime-t-il, montrant que l’espoir est permis en dépit de ces résultats. « Au Portugal, le rythme que nous avons eu ne peut pas être fait si la moto n’est pas bonne. Donc c’est toujours la pire moto de la grille, mais pour un rien. Nous sommes très, très proches (des meilleurs), donc je pense que l’année prochaine est cruciale pour nous. »

Nouveau châssis, nouveau bras oscillant en carbone, nouveau moteur : plusieurs évolutions ont été essayées lors de son dernier roulage à Jerez, fin novembre, qui marquait le premier test pré-2021 pour la marque italienne. Cette fois, plus le droit à l’erreur. « L’an prochain nous devons nous battre pour le top-6. Si nous ne pouvons pas nous battre pour le top-6 à chaque course, ce ne sera pas une bonne année du tout », jauge-t-il.

Ce top-6, Aleix Espargaro ne l’a accroché qu’à trois reprises en 67 départs au guidon de l’Aprilia RS-GP : à Losail en 2017, puis au Motorland Aragon en 2017 et 2018. Jamais il n’a terminé parmi les cinq premiers. Sous contrat jusqu’à fin 2022, il lui reste deux saisons pour y parvenir et tracer sa voie vers le podium.

2021 : Aprilia échoue à recruter Roberts, retour à la case Savadori-Smith

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notifier de
12 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments

christian dating free messaging

2 mois il y a

datehookup free online dating

std dating websites free

free alternative dating

2 mois il y a

100 free dating site no credit card

free dating sites new york

uk dating site free online

1 mois il y a

free dating site in asia 100 free

free online dating sites for college students

29 jours il y a

is cauliflower keto

28 jours il y a

is the keto diet safe for diabetics

28 jours il y a

keto diet vs atkins