Ezpeleta : « 10 000 tests au coronavirus pour un Grand Prix »



Face au coronavirus, la Dorna est en train de préparer un protocole pour organiser des Grands Prix à huis clos. Près de 10 000 tests seraient commandés pour tester le personnel (pilotes, membres des équipes, de l’organisation…) chaque jour.

La situation du mondial MotoGP est conditionnée par la situation sanitaire, en lien avec l’épidémie de coronavirus. Or, les restrictions de voyage et les interdictions des rassemblements de masse sont parties pour durer. Sans doute longtemps. Dès lors, les organisateurs du championnat considèrent l’option d’organiser des Grands Prix à huis clos, sans spectateurs.

Mais pour cela, il faut qu’une sécurité sanitaire maximale soit assurée. Une vague de contamination dans le paddock MotoGP serait un drame. « Nous préparons un protocole avec les autorités pertinentes, commente le patron de la Dorna, Carmelo Ezpeleta, auprès d’AS. Par exemple, en Espagne nous parlons avec le Conseil supérieur des sports, et en Italie avec le Comité olympique italien, en plus de différents laboratoires et médecins, pour préparer un protocole avec lequel contrôler le paddock des Grands Prix. »

Pour le personnel autorisé à s’y rendre, l’entrée dans le paddock serait contrôlée. Il faudrait être certifié négatif au coronavirus pour venir y travailler. « Nous nous sommes chargés, à travers une entreprise qui appartient à Bridgepoint, de la possibilité d’avoir 10 000 tests de coronavirus, pour tester toute la famille MotoGP avant et après, chaque jour. » 

Il a été demandé aux équipes de dresser une liste de toutes les personnes qui leur seraient essentielles. Seul le staff réellement nécessaire serait autorisé sur le circuit. « Dans le scénario que nous considérons, ce seraient des courses à huis clos, avec le moins de personnes possible sur les circuits, dans les équipes comme l’organisation. Si ensuite il peut y avoir plus de gens, ce sera bien mieux, mais dans le pire des scénarios, qui serait qu’on nous permette de rouler sans public, nous sommes prêts à cela. Nous sommes en train de parler avec les équipes pour avoir un nombre réduit de personnes, qu’elles nous donnent leurs membres essentiels, et à la Dorna nous ajusterions le minimum nécessaire pour faire une course. »

Des premières remontées sont déjà parvenues à la Dorna. « Les derniers chiffres sur lesquels nous nous sommes penchés étaient de 40 personnes par équipe d’usine MotoGP et 25 par équipe satellite, parce que certains membres travailleraient pour les deux. Mais ce n’est pas encore défini. »

Les GP à huis clos se préparent (lettre de l’IRTA)

Informations concernant le coronavirus et les consignes sanitaires à respecter disponibles ici

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

1
Poster un Commentaire

1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] Ezpeleta : « 10 000 tests au coronavirus pour un Grand Prix » […]