Fabio Quartararo : « Être meilleur en course en 2020 »



L’heure des bilans de la saison 2019 a sonné. Fabio Quartararo s’est prêté au jeu devant les caméras de son équipe, le Petronas Yamaha Sepang Racing Team. Voici ce qu’il faut en retenir.

Noter la saison : « Nous avons fait une saison incroyable, donc je dirais peut-être huit. Les deux points qui manquent sont à cause de mes erreurs, mais j’avais besoin de les faire pour apprendre pour le futur. Il y a des courses où nous aurions pu faire du meilleur travail, comme en Australie ou en Grande-Bretagne. J’ai fait des erreurs, mais ça fait partie du travail et j’ai appris d’elles. J’ai appris beaucoup de choses sur l’économie des pneus, comment piloter en MotoGP avec un réservoir plein et vide, comment jouer avec les cartographies… Il y a trop de choses pour faire une liste. »

Les hauts et les bas : « Le moment de l’année, c’est la pole à Jerez. C’était la première fois que je terminais une session en MotoGP en tête, et c’était pour la pole position ! (…) Je suis très fier de toute la deuxième partie de saison, quand j’étais capable de me battre pour les podiums. Je pense que ça va être l’objectif de 2020, de passer chaque course à la bagarre pour le podium et le top-5. Bien sûr, les plus gros regrets sont les chutes à Phillip Island, au Sachsenring et à Silverstone, mais nous avons beaucoup appris de chacune. »

« Je veux rester le même qu’avant »

Chez Petronas Yamaha SRT : « Le rôle de l’équipe a été de m’apprendre dès le début de l’année, et chaque personne du staff m’a aidé. Chacun a fait un super boulot. Leur saison vaut 9/10, juste parce que tout le monde peut toujours trouver une manière de progresser. Aucune machine n’est facile à piloter en MotoGP, mais la Yamaha est peut-être la plus familière pour un rookie, et ça m’a beaucoup aidé à travailler d’une manière simple plutôt qu’en faisant des choses stupides pendant que je roulais. »

Différence de popularité : « Oui, je la sens, car l’an dernier je n’étais personne et soudain, avec un gros changement de performance, cette année les gens ont commencé à me reconnaître dans la rue ou à l’aéroport. Mais l’important est d’essayer de rester la même personne, sans faire des choses idiotes. Je veux rester celui que j’étais avant. »

La trêve : « Je serai chez moi, je vais m’entraîner dur et rouler autant que possible, car l’hiver est le seul moment où je peux piloter des motos sans beaucoup de risques et de pression. »

L’objectif pour 2020 : « Ce sera de me battre pour le podium à chaque course, et d’être dans le top-5 quand nous ne pouvons pas être dans le top-3. (…) L’an prochain je veux être meilleur en course, parce que nous savons déjà que je suis rapide aux essais. »

Fabio Quartararo sacré meilleur pilote satellite

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de