Fabio Quartararo fête ses 20 ans !



Fabio Quartararo fête ses 20 ans en ce samedi 20 avril 2019. Arborant le numéro 20 au guidon de sa Yamaha Petronas qu’il a désormais domptée, le rookie français est sans nul doute sur la voie du progrès après seulement 3 Grands Prix en catégorie reine. 

Du Qatar à Austin, en passant par l’Argentine,  le pilote Yamaha Petronas n’a cessé de briller et de bluffer son monde. Au Qatar, il a certes fini 16e, victime d’une erreur d’appréciation. Il a démontré cependant qu’il était rapide et conquérant. En Argentine et à Austin, il a terminé dans le top 10, finissant huitième et septième.

Issu de la Moto2 où il y a fait deux saisons (2017-2018), il a remporté sa première victoire en 2018 à Barcelone. Auparavant, le tricolore avait effectué deux saisons en Moto3. Champion CEV en 2013 et 2014, il a été autorisé à intégrer le championnat du Monde Moto en 2015 à l’âge de 15 ans.

Au total, depuis le début de sa jeune carrière, il est monté quatre fois sur le podium d’un Grand Prix. Il a en outre réalisé trois poles.

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

3
Poster un Commentaire

1 Fils de commentaires
2 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
3 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Nyto N

Seulement 20 ans… Et une belle carrière devant lui, le futur et le présent de la moto française.
Joyeux anniversaire !

Maxime

pilote très constant et régulier en plus, ne brulant pas les étapes ! c’est un excellent pilote et une grande fierté pour notre pays. Avis à tous ceux qui disent « il n’a jamais rien gagné avant il n’a pas sa place en MotoGP » !!! et bien prenez sa moto et faites de même que ce prodige !

wouwoute

j’ai suffisamment été dégoûté quand je lisais les commentaires négatifs qui lui tombaient dessus, il faut laisser le temps aux pilotes de prendre leurs marques. Il a subi un mauvais management à ses débuts en grand prix, certains le voyaient champion du monde en arrivant en moto3…. aucune chute en motogp et pourtant les perfs sont là, bravo. Je regrette juste qu’il n’a pas pu avoir Guy Coulon comme chef mécano, il es excellent pour les débutants….fais nous plaisir cette année…