Fabio Quartararo : « Je ne m’attendais pas à un GP de France »



Les membres du Petronas Yamaha Sepang Racing Team réagissent à la publication du nouveau calendrier de la saison 2020 de MotoGP. Ils se réjouissent du retour prochain à la compétition tout en espérant que sera organisé le Grand Prix de Malaisie, épreuve nationale de l’équipe.

Razlan Razali (directeur) : « Enfin, il semble que nous allons reprendre la course ! La reprise de la saison 2020 intervient après un travail acharné de la Dorna, l’IRTA et la FIM, et nous leur sommes reconnaissants de pouvoir reprendre nos activités de team aussi rapidement. Bien nous recommencerons à rouler, cela paraîtra assez différent sur le circuit. Les premières courses seront sans fans et avec moins de personnes dans le paddock. Avec le temps, nous espérons un retour à la normale, mais pour le moment il y a des restrictions en place.

Le calendrier initial est centré sur l’Europe, mais la Dorna travaille dur pour des courses non-européennes, avec fin juillet comme date limite pour finaliser le calendrier. Il y a encore la possibilité d’aller aux États-Unis, en Argentine, en Thaïlande et/ou en Malaisie. Au regard des progrès qui ont été faits ces sept dernières semaines, il y a de la place pour que beaucoup de choses positives n’arrivent dans les sept prochaines semaines, avant la date limite. »

Franco Morbidelli (pilote) : « Nous avons un calendrier confirmé de 13 courses, et peut-être 16 en comptant la Malaisie dedans ! Bien sûr, ce ne sera pas un calendrier normal, mais c’est ce qui est possible de faire en ce moment, et je pense que nous devons juste être reconnaissants. Les fans et l’atmosphère normale des Grands Prix vont beaucoup nous manquer, mais nous comprenons que c’est une situation provisoire et que nous reprendrons bientôt une vie normale. Pour y arriver, nous devons continuer à agir en étant responsables. La Dorna et l’IRTA ont pu organiser ce qui semblait impossible, donc maintenant nous devons suivre tous les conseils et éviter les problèmes de dernière minute.

C’est un calendrier très serré avec 13 courses en 18 semaines, donc aucune erreur n’est permise et ce sera très dur, avec pratiquement pas de repos. Ce sera aussi intéressant de voir comment chacun va affronter ce challenge. En tant qu’Italien, il y a un arrière-goût amer parce que nous ne pourrons pas rouler au Mugello, mais nous aurons deux courses à Misano. Nous avons récemment beaucoup roulé avec la Yamaha R1 là-bas, donc nous devons en tirer profit ! C’est très important d’avoir une date à l’horizon, parce que c’est difficile de se préparer sans avoir un objectif non-confirmé. J’ai hâte de revoir les membres du team en Espagne et de rouler avec ma M1. »

Fabio Quartararo : « Je suis vraiment content que nous ayons finalement un calendrier. Merci à la Dorna et l’IRTA pour le bon travail qui a été fait. Je m’entraîne très dur pour ça et nous avons finalement une date de reprise, donc notre horizon est le 19 juillet à Jerez. Ce sera un calendrier différent, le seul qui puisse être mené à bien dans cette situation extraordinaire. Nous allons avoir des doubles-courses sur le même circuit et moins de Grands Prix, mais je pense que le plus important, dans ce genre de championnat, est de finir les manches et d’y aller course par course. Nous devrons faire très attention avec les chutes et les blessures, parce qu’avec un championnat aussi serré, une blessure peut signifier un forfait pour de nombreuses courses. Il sera aussi important de suivre strictement les protocoles.

Honnêtement, après toutes les rumeurs ces derniers mois, je ne m’attendais pas à une course en France. Ça a été une très belle surprise. Espérons que si la situation globale s’améliore, peut-être pourront-ils aussi ouvrir les circuits à un petit nombre de fans – ce serait génial. Ils nous manquent beaucoup ! Maintenant, le plus important est d’y aller étape par étape, rester en bonne santé, et ensuite nous aurons l’occasion de profiter de l’expérience MotoGP ‘normale’ à nouveau. Si nous pouvons conclure l’année avec le GP à domicile du team, en Malaisie, ce serait un bonus extra après un début d’année vraiment difficile. »

Voici le nouveau calendrier MotoGP 2020

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store