Fake news, déconnexion & soutien : Viñales ferme son Twitter



Une « fake news » concernant des plaintes de Maverick Viñales auprès de la Dorna ont provoqué la colère du pilote espagnol. Agacé par les critiques reçues sur les réseaux sociaux, il a décidé de fermer son Twitter.

Ne cherchez pas (plus) le compte @mvkoficial12 sur Twitter : il est, depuis hier, lundi 19 janvier, inaccessible. Son propriétaire, Maverick Viñales, l’a purement et simplement fermé. La faute à de nombreux messages haineux reçus après son Grand Prix du Portugal. Tout est parti d’une « fake news » qui s’est répandue entre les internautes, avec pour origine la séance qualificative portugaise.

Lancé dans un tour rapide, Maverick Viñales a vu celui-ci être annulé pour une sortie hors des limites de la piste. Les images ne montrent pas clairement qu’il soit passé sur la fameuse – et ô combien polémique – partie verte du circuit, mais les capteurs électroniques installés à cet endroit indiquent que si. Alors qu’il pouvait prétendre à une première ligne, le pilote Yamaha s’est retrouvé 12e sur la grille. Vexé, il serait alors allé se plaindre à la Dorna, menaçant même de prendre sa retraite. Rien n’était vrai, mais la « fake news » s’est rapidement propagée, et les détracteurs de l’Espagnol en ont remis une couche en voyant sa contre-performance en course (11e à l’arrivée).

Trop, c’est trop, et Maverick Viñales l’a clamé sur Twitter en réponse à tous les messages reçus. « Ça invente des choses. De quoi est-ce que j’irais me plaindre aux gens de la Dorna, alors que nous devons tous les remercier pour le grand championnat qu’ils font. Que je vais me retirer ? Hahaha, je ne m’en vais pas d’ici avant d’avoir gagné. »

« Si quelqu’un mérite ma moto, qu’il la prenne », a-t-il ensuite poursuivi, avant de rappeler qu’il reste pleinement motivé. Puis de terminer : « Et si quelqu’un a envie de me critiquer, qu’il me supprime de son compte Twitter, sinon j’éliminerai moi-même le mien, en avoir un n’est pas un passe-temps. Merci à ceux qui me soutiennent, parce que je les en remercie vraiment. » Depuis, le compte a disparu.

Ce mardi, plusieurs pilotes et personnalités du paddock ont fait part de leur soutien Catalan. Notamment son adversaire en piste, Aleix Espargaro : « Maverick est un grand pilote, mais il est encore meilleur en tant que personne ! À cause de ces maudits haters, il a fermé son Twitter et vous vous retrouvez sans un grand sportif qui gérait lui-même son compte, et non pas une entreprise ! Ça n’arrive qu’en Espagne ! Quelle honte ! »

Le chef-mécanicien de Joan Mir, Frankie Carchedi, a aussi réagi, sans mentionner qu’il s’agissait du cas Viñales : « On trouve des critiques vraiment injustes ! 2 circuits et 3 courses. Le champion du monde de l’an dernier était 14e à 10 courses de la fin… Il reste encore 400 points et 16 courses… » Dont la prochaine dans deux semaines à Jerez, où Maverick Viñales aura l’occasion de donner sa réponse sur la piste.

Portimao, Viñales (11e) : « Ce rendement de la moto est inacceptable »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires