Finlande : Kallio pourrait être wild-card



KTM ne veut plus aligner de pilote en wild-card, mais le Grand Prix de Finlande pourrait faire exception pour Mika Kallio.

Offrir aux pilotes d’essais l’opportunité de disputer des Grands Prix ? Ce n’est plus au programme de KTM. C’est arrivé à plusieurs reprises en 2017 et 2018, années où Mika Kallio s’est rendu sur sept courses. Ses résultats étaient parfois meilleurs que ceux des pilotes officiels, ce qui n’a pas manqué de créer la confusion – l’on s’est même demandé s’il n’allait pas prendre la place de Bradley Smith, alors titulaire.

Mais avec le recul, les dirigeants du constructeur autrichien estiment que ce fut une « erreur ». Notamment après ce qui est arrivé à Mika Kallio au Sachsenring, en 2018 : invité à participer au Grand Prix d’Allemagne, il a chuté et s’est gravement blessé au genou droit. Il a été mis sur la touche plusieurs mois durant.

« C’est une erreur que nous avons commis, expliquait en 2019 le patron de KTM, Stefan Pierer. Nous avons effectué trop de piges au cours des deux premières années. Le pilote d’essais ne se concentre pas sur le travail du test, mais règle la moto en fonction de l’utilisation qu’il veut en faire au Grand Prix. Et il peut se blesser, comme c’est arrivé à Mika Kallio au Sachsenring. »

Si Mika Kallio a ensuite fait son retour, pour les six derniers Grands Prix de la campagne de 2019, ce n’était pas en tant que wild-card mais pour remplacer Johann Zarco, écarté par Red Bull KTM Factory Racing. Pour 2020, aucune apparition n’est prévue pour lui. À moins que ?

Une exception pourrait en effet lui être accordée pour le Grand Prix de Finlande, qui fera son retour au calendrier en juillet 2020 sur le nouveau circuit du Kymiring. Les Finlandais, qui attendent ça depuis 38 ans, pourraient ainsi voir leur pilote national en piste.

« Oui, une apparition de Mika au KymiRing est dans l’air », a confirmé à Speedweek le directeur de KTM Motorsport, Pit Beirer. Qui s’empresse toutefois d’ajouter que « cette question n’est pas la plus haute priorité de notre planning MotoGP pour 2020. Un de mes voeux de Noël était que nos quatre pilotes soient en forme et en bonne santé pour le Grand Prix du Qatar, en mars ».

Stay tuned !
Rejoignez-nous sur Facebook, Twitter, Instagram.

Toujours pas de wild-card pour Pedrosa en 2020

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Facebook

Nouvelles Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store