Folger ‘in’ pour Brno… sans l’accord de Jarvis



Jonas Folger a été appelé en urgence par l’équipe Petronas Sprinta Racing pour remplacer Khairul Idham Pawi, à nouveau forfait à Brno. Mais il semblerait que la permission n’ait pas été demandée à Yamaha, qui emploie l’ex-pilote MotoGP comme essayeur.

Sur la touche depuis presque 3 mois à cause d’une grave blessure à la main, Khairul Idham Pawi était heureux de pouvoir faire son retour ce week-end. « Nous avons travaillé dur et je me suis donné afin d’être prêt, physiquement comme mentalement, à rouler à nouveau », disait-il à la veille des premiers essais libres de Brno (lire ici).

Mais dès la FP1, le Malaisien a ressenti des douleurs. Celles-ci sont devenues encore plus difficiles à supporter en FP2. Au bout de la journée, terminée 30e avec seulement une vingtaine de tours effectués, Khairul Idham Pawi a dû renoncer : son Grand Prix de République-Tchèque s’arrête là, il est forfait pour la 7e course consécutive.

Folger à la rescousse

Mais Petronas Sprinta Racing a besoin de mettre quelqu’un sur sa Kalex, et a donc fait appel à Jonas Folger. L’Allemand a déjà disputé 3 courses avec l’équipe cette saison (Barcelone-Assen-Sachsenring), et sera à nouveau le remplacant de Khairul Idham Pawi. On peut aussi imaginer que le Malaisien sera forfait le week-end prochain au Grand Prix d’Autriche.

En revanche, il semble que Jonas Folger n’ait pas demandé la permission à Yamaha, son employeur – il est le pilote d’essais de la marque. C’est en tout cas ce qu’a expliqué Lin Jarvis à Speedweek, se disant surpris d’apprendre la nouvelle. Cet épisode devrait raviver les tensions qui se pointent entre eux.

Lorsque Jonas Folger avait remplacé Khairul Idham Pawi ces dernières semaines, Lin Jarvis avait pris soin d’insister : Yamaha lui a donné l’autorisation, lui a fait un cadeau. Et l’a fait aussi parce qu’en face il s’agit de la structure Petronas, également partenaire de Yamaha en MotoGP. Seulement, cette autorisation ne valait que pour 3 Grands Prix.

Chez les Bleus, deux inquiétudes : que son pilote essayeur se blesse alors qu’un programme l’attend sur la M1, avec pas mal de choses à tester. Et surtout, qu’il s’en aille pour de bon, à nouveau attiré par la compétition. Ce n’est un secret pour personne : Jonas Folger cherche un guidon pour disputer le mondial Moto2 en 2020. Et il donnera priorité à ce projet, plutôt qu’à son rôle de pilote d’essais Yamaha.

2020, Folger : « SBK ou Moto2, mais je veux rouler ! »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

4
Poster un Commentaire

4 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

Sаlut! S’il vous рlaît votеz pour mes phоtos éгоtiques suг mа pagе > http://www.Sex777.club

[…] Folger ‘in’ pour Brno… sans l’accord de Jarvis […]

Essaiе ce sitе аvаnt dе tе bгаnleг – http://www.Sexia.club

[…] que sa priorité n’était plus Yamaha mais un retour à la compétition, a agacé Yamaha. Tout comme l’épisode du Grand Prix Moto2 de République-Tchèque, auquel il a participé sans […]