Frustré, Espargaro était pressé d’être au Portugal



Pol Espargaro est convaincu que ses résultats des Grands Prix du Qatar et de Doha ne reflètent pas son potentiel. Depuis Portimao, il se dit pressé d’en découdre en piste et remettre les compteurs à zéro. Miguel Oliveira est l’homme à battre, a-t-il prévenu ce jeudi, même s’il s’attend à voir Marc Marquez très vite dans le coup.

La frustration du Qatar : « Honnêtement, je n’ai pas bien dormi depuis le Qatar ; chaque fois que je me réveillais, je comptais les jours avant d’arriver ici, parce qu’au Qatar nous n’avons pas été récompensés. Nous avions le rythme du podium et rattrapions le groupe de devant dans les deux courses, mais ça n’a pas payé car je partais de trop loin. Quand tu vois les chronos du Qatar tu te dis ‘mince, j’étais plus rapide que ces mecs et je finis derrière’. Je comptais les jours pour être ici et recommencer, avoir un meilleur samedi, une meilleure place sur la grille et de bons réglages. Tout ce dont nous avons besoin est d’un bon samedi, le reste viendra car nous sommes forts et la moto est bonne. »

Portimao, un meilleur circuit que Losail pour la Honda : « Être à Portimao va bien plus m’aider car ces dernières années, le Qatar n’était habituellement pas un endroit génial pour Honda. À Portimao j’ai terminé 4e l’an dernier, donc j’espère que cette année je pourrai à nouveau bien performer. Taka (Nakagami) a également bien roulé (il termine 5e du Grand Prix en 2020, NDLR), cela veut dire que la moto fonctionne bien. »

Le retour de Marquez va l’aider : « C’est important d’avoir Marc pour le team, pour Honda afin d’améliorer la moto. La moto a beaucoup changé depuis qu’il s’est blessé, donc ce sera bien d’avoir son retour d’information sur l’évolution ; je ne suis pas capable de le faire car je n’étais pas là dans le passé. Il connait mieux la moto et ça va m’aider à pousser un peu plus, à voir où je peux progresser. »

Marquez, déjà un adversaire à battre : « Marc sera directement rapide, je n’ai aucun doute là-dessus, parce qu’il est venu tester ici il n’y a pas longtemps et que Marc est Marc. Ça fait plus de neuf ans qu’il est sur cette moto, il en connaît les points forts et faibles. Je ne sais pas combien de temps cela va prendre, mais ici il va être rapide. Nous nous attendons à ce qu’il soit fort et nous montre ce qu’il peut faire. »

Miguel Oliveira est le favori : « Ce circuit pour Miguel Oliveira me rappelle Laguna Seca pour Nicky Hayden. Nicky pouvait être en difficulté, mais à chaque fois qu’il arrivait à Laguna Seca il battait tout le monde. Je ne pense pas que KTM soit dans une mauvaise situation. Le Qatar est le Qatar, mais peu importe la situation de KTM, Miguel va être très rapide ici, comme l’an dernier. Il sera l’homme à battre. »

Portugal : Programme/horaires du GP (ordre inversé !)

Championnat après le GP de Doha : 1. Zarco 40 pts, Quartararo 36 (-4), 3. Viñales 36 (-4), 4. Bagnaia 26 (-14), 5. Rins 23 (-17)… Classement complet ici

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notifier de
2 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments

[…] la même grille que l’homme dont il a pris la place sur le trône MotoGP, Marc Marquez. Et comme Pol Espargaro, il le considère d’entrée de jeu comme un adversaire. « C’est bien sûr un autre […]

[…] Motivé par la venue de son coéquipier, Pol Espargaro lui emboîte le pas au 4e rang, à seulement 4 millièmes. Le premier pilote non-espagnol du classement est Johann Zarco, leader du championnat et également du clan Ducati ce vendredi matin. Il met juste derrière lui la Desmosedici officielle de Francesco Bagnaia, auteur d’une belle séance. Le Français Fabio Quartararo est dans le coup, 7e à 4 dixièmes de son coéquipier leader, et 8 petits millièmes devant Jack Miller. […]