Gagner en vitesse de pointe : Honda en avait fait une « obsession »



« Le moteur m’a aidé à terminer deuxième », disait Marc Marquez à l’arrivée du Grand Prix du Qatar. C’était l’un des objectifs de l’hiver chez Honda.

Si Andrea Dovizioso a gagné le Grand Prix du Qatar, la meilleure vitesse de pointe de la course n’est pas venue d’une Ducati. La référence du week-end appartient en effet à Honda : Marc Marquez a été flashé à 352 km/h. Comme lors des essais hivernaux, la RC213V a été la plus rapide à Losail.

« Durant l’hiver, nous avons essayé de remédier à nos points faibles, à savoir l’accélération et la vitesse de pointe », avait alors expliqué Santi Hernández, chef-ingénieur de Marc Marquez. Une performance aussi saluée par Jorge Lorenzo, voyant un signe « encourageant, car la Honda perdait un peu en vitesse comparé à la Ducati jusqu’à l’an passé ».

À l’arrivée du Grand Prix, Marquez ne l’a pas caché : « Le moteur m’a aidé à terminer deuxième. » Et ceci est le fruit d’un travail de développement bien spécifique, confirme l’Espagnol. « Cet hiver, ils (chez Honda) étaient obsédés par la vitesse maximale. S’ils voient que les autres motos sont plus rapides, ils ne l’acceptent pas. » Au HRC, c’est clair comme de l’eau de la roche : c’est la victoire ou rien.

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
john wayne
2 années il y a

Honda n’accepte rien, sauf ton pognon