Giribuola pousse pour mettre Bastianini dans le team officiel Ducati



Prétendant à un guidon dans le Ducati Lenovo Team en 2023, Enea Bastianini est en concurrence avec Jorge Martin. Pour faire pencher la balance de son côté, l’Italien peut compter sur un entourage expérimenté, emmené par Alberto Giribuola, figure bien connue de l’équipe officielle.

Enea Bastianini troquera sa combinaison Gresini Racing pour une autre en 2023. Le mythique cuir rouge du team officiel Ducati ? C’est en tout cas le souhait de Bestia et de son clan. Un peu en difficulté ces derniers temps, l’Italien n’a pas dit son dernier mot et compte bien rebondir dès la reprise à Silverstone, début août.

Son chef mécanicien, Alberto Giribuola, a estimé au micro de MotoGP.com que son pilote est, selon lui, le meilleur pour évoluer dans le Ducati Lenovo Team. D’abord car le vainqueur de trois Grands Prix cette saison est capable de mettre de côtés ses émotions. « La pression est une caractéristique importante pour un pilote et Enea ne ressent pas la pression. S’il va dans l’équipe officielle, je pense qu’il pourra la gérer. L’important est qu’il sente que les gens autour de lui travaillent tous pour le même objectif. »

Un entourage précieux au sein du team Gresini où « l’ambiance est détendue et où on vit la course comme si l’on en profitait avec ses amis ». S’il fait la transition vers les Rouges, Enea Bastianini devrait pouvoir compter sur son chef-mécanicien. « Lorsque vous êtes dans ce type d’équipe, vous devez gérer de nouvelles choses, il est parfois difficile de savoir si c’est le bon moment pour tester une pièce ou une autre. Ceci est mon travail et ce n’est pas quelque chose auquel Enea doit penser. Je dois trouver le moyen de ne pas faire de bêtises mais comprendre quelle est la voie à suivre et prendre les bonnes décisions. »

Bien connu de la maison Ducati pour avoir épaulé Andrea Dovizioso il y a quelques années, Alberto Giribuola serait un atout précieux pour son pilote. D’autant plus que le duo pourrait retrouver au team officiel Dario Massarin, ancien ingénieur électronique de Dovi. « Mon expérience et celle de Dario dans la même équipe aideront beaucoup. Nous sommes chez Ducati depuis 14 ans, nous connaissons les personnes que nous aurons autour de nous. On peut gérer convenablement le stress, les choses à tester. Si nous passons à une autre équipe officielle avec une autre usine, nous ne pourrons probablement pas faire la différence. Mais parce que nous avons un passé avec l’équipe officielle Ducati, nous connaissons les gens, ce qui aide à communiquer avec eux. C’est la plus grande différence : notre passé. »

Le trio Bastianini-Giribuola-Massarin uni pour être à la hauteur : en utilisant cet argument, le chef-mécanicien d’Enea Bastianini pousse dans le sens de son pilote et envoie un message aux patrons de Ducati. Reste à voir si cela pèsera dans la balance face à Jorge Martin. La décision ne sera pas annoncée avant, au moins, la deuxième moitié du mois d’août, après le Grand Prix d’Autriche,

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Braccini
17 jours il y a

Ça commence à être gavant, cette histoire de savoir qui y sera et qui n’y sera pas ! Pourvu que Johan ait une toute bonne Ducati, le reste, on s’en fiche.

Fra
17 jours il y a
Répondre à  Braccini

Il la même que l’officiel zarco