GP de France : public seulement le dimanche ?



La question de savoir si du public sera autorisé au Grand Prix de France, du 9 au 11 octobre, est en tre les mains de la Préfecture de la Sarthe. Parmi les options proposées par le promoteur de la course, il y a celle de n’avoir des spectateurs que le dimanche.

Les pilotes du championnat du monde MotoGP s’apprêtent à retrouver du public, après cinq Grands Prix passés à huis clos. 10 000 personnes/jour seront acceptées à Misano, théâtre des Grands Prix de Saint-Marin (du 11 au 13 septembre) et d’Émilie-Romagne (du 18 au 20 septembre). Les tribunes seront ensuite vides au circuit de Barcelone-Catalogne, du 25 au 27 septembre. Et après ?

Après, ce sera le Grand Prix de France, sur le circuit Bugatti du Mans, du 9 au 11 octobre. Les organisateurs souhaitent recevoir des spectateurs, mais sont soumis aux décisions des autorités gouvernementales. Les rassemblements de plus de 5000 personnes sont interdits jusqu’au 30 octobre, mais le gouvernement français laisse aux préfets le soin de délivrer des dérogations. Ils peuvent donc autoriser plus que 5000 personnes, comme interdire un événement.

Claude Michy, promoteur du Grand Prix de France, travaille sur tous les scénarios envisageables pour rendre l’épreuve possible, en espérant que cela se fasse avec du public. Il est « en liaison avec la Préfecture de la Sarthe, à qui nous venons de transmettre un deuxième dossier dans lequel nous suggérons une option ou un huis clos », a-t-il récemment confié au journal local Le Maine Libre. Une proposition de ne recevoir des spectateurs que le dimanche, jour de la course, a été formulée.

« Le projet est d’accepter des spectateurs uniquement le dimanche et d’éviter ainsi les grands rassemblements à la veille de la course et les campings. Les possesseurs d’un billet se verraient attribuer une place de parking bien définie. Le site serait sectorisé, évitant ainsi tous risques de croisement. C’est l’option que nous avons soumise au préfet », précise Claude Michy. Avec cette proposition, il peut défendre auprès de la préfecture le fait que les rassemblements la veille du Grand Prix seront évités, et les risques liés à l’épidémie diminués.

Le scénario que l’on peut imaginer, c’est une autorisation de 5000 personnes délivrée pour le 11 octobre, jour des courses, avec un protocole strict à suivre et la mise en place de mesures sanitaires (masques, distances dans les tribunes…). La décision concernant l’accueil du public à Misano est arrivée environ un mois avant l’épreuve. On devrait donc connaître celle concernant le Grand Prix de France dans les prochains jours.

10 000 spectateurs/jour à Misano

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

2
Poster un Commentaire

2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] GP de France : public seulement le dimanche ? […]

[…] organisateurs du Grand Prix de France ont en effet transmis en août leur proposition à la préfecture de la Sarthe, autorité qui décidera si, oui ou non, il y aura du public. […]