GP hors d’Europe : États-Unis, Malaisie et Argentine pas dans la liste de l’UE



Les frontières de l’Union européenne (UE) et de l’espace Schengen ont été rouvertes à quinze pays à partir du 1er juillet. Les États-Unis, la Malaisie et l’Argentine n’y figurent pas. Un mauvais signal à moins d’un mois de la décision finale concernant les Grands Prix hors d’Europe en 2020. 

Dans le cadre du déconfinement et de la reprise de l’activité économique, les pays de l’Union européenne se sont accordés sur une liste de quinze pays dont les voyageurs pourront se rendre dans l’UE et dans l’espace Schengen : l’Algérie, l’Australie, le Canada, la Chine (sous certaines conditions), la Corée du Sud, la Géorgie, le Japon, le Maroc, le Monténégro, la Nouvelle-Zélande, le Rwanda, la Serbie, la Thaïlande, la Tunisie et l’Uruguay. Une liste élaborée selon des critères précis, concernant notamment la situation de l’épidémie de coronavirus.

En quoi cela concerne-t-il le MotoGP ? Quatre Grands Prix pouvant être disputés hors du continent européen, de mi-novembre à mi-décembre sont encore en attente d’une décision : ceux des Amériques (Austin), d’Argentine (Termas de Río Hondo), de Malaisie (Sepang) et de Thaïlande (Buriram). Or, la question de savoir s’ils auront lieu ou pas doit être tranchée d’ici le 31 juillet, a promis la Dorna.

Si, d’ici là, les voyageurs venant de ces pays n’ont pas le droit de rentrer dans l’espace Schengen, la tenue de courses là-bas sera impossible à assurer – on enverrait le paddock MotoGP en Malaisie et il ne serait pas autorisé à rentrer en Europe. Pour l’instant, seule la Thaïlande bénéficierait d’un feu vert des autorités européennes.

Autre problème posé par ces restrictions : faire venue le personnel qui réside en Asie, en Amérique et en Océanie sur le continent européen, où la saison 2020 va reprendre le week-end du 19 juillet. Le personnel du Sepang Racing Team qui vit en Malaisie n’a actuellement pas le droit de venir. « Nous sommes en train d’essayer d’obtenir des visas spéciaux pour tous les membres de l’équipe, assure Carmelo Ezpeleta à Speedweek. Nous avons aussi besoin d’obtenir des permis de voyage pour certains citoyens américains. » Ça semble avoir été réglé pour Joe Roberts, pilote Moto2 dont la dernière photo sur les réseaux sociaux a été postée dans un avion – vraisemblablement en partance pour l’Europe.

Une saison 2020 sans public ? Pas sûr

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

1
Poster un Commentaire

1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] GP hors d’Europe : États-Unis, Malaisie et Argentine pas dans la liste de l’UE […]

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store