Gresini : « Espargaro avait les larmes aux yeux après l’essai de la nouvelle Aprilia »



La présentation 2020 des sections Moto2, Moto3 et MotoE de la structure Gresini Racing a eu lieu ce samedi. Présent sur place, le patron, Fausto Gresini, est revenu pour Gpone sur différents éléments de la saison qui l’attend. Synthèse des passages à retenir.

La nouvelle Aprilia (MotoGP) : « Après avoir essayé la nouvelle moto, Aleix Espargaro est arrivé aux stands avec des larmes aux yeux… Pas par désespoir, mais par plaisir d’avoir ce qu’il avait désiré. La moto est certainement bien née, car dès qu’elle est entrée en piste ça s’est mieux passé qu’en 2019, et c’est un bon signe. Il y a indubitablement encore beaucoup de travail à faire, puisque c’est un jeune projet, mais les débuts ont été bons et j’espère avoir de bons résultats dans cette catégorie. Naturellement, nous voulons tous voir Aprilia sur le podium. »

Nicolo Bulega (Moto2) : « J’ai trouvé un pilote motivé et qui a déjà un an d’epérience en Moto2. Je crois qu’être à l’Académie VR46 lui a fait du bien, mais une phase de sa vie s’est probablement terminée et il avait besoin d’un changement. Je suis content qu’il nous ait choisis, parce que je m’attends à faire de bonnes choses avec lui. »

Edgar Pons (Moto2) : « Ce n’était pas une chose simple et évidente que d’aligner un deuxième pilote, mais nous l’avons fait. L’arrivée d’Edgar Pons est importante, il est jeune et a lui aussi gagné en CEV. Aux tests ça s’est bien passé, je suis content d’avoir une équipe de jeunes avec autant d’envie, ce qui peut construire des résultats. »

Gabriel Rodrigo (Moto3) : « Le choix de Gabri était vraiment désiré car je pense que sa saison dernière a été frappée de malchance. et les résultats ne reflétaient en rien son potentiel. Je lui ai demandé de renouveler avec nous, il a été surpris, mais je pense qu’il a les qualités pour se battre avec les meilleurs de la catégorie. »

Jeremy Alcoba (Moto3) : « C’était un choix naturel, parce que nous recherchions un jeune pilote et il est le champion en titre du CEV. Il aura évidemment besoin d’une phase d’adaptation car il a changé d’équipe et de moto, passant de KTM à Honda. Ce sont des éléments qui n’aident pas au début, mais je suis sûr que dans peu de temps il sera dans la partie. »

Matteo Ferrari et Alessandro Zaccone (MotoE) : « Nous sommes champions et nous avons le champion, donc nous devons simplement défendre (le titre). J’apprécie de poursuivre ce projet avec Matteo et nous évaluons la possibilité de faire des tests avec lui, et peut-être même des piges en Moto2. Je suis aussi content de pouvoir donner une chance à Zaccone de se montrer, je pense que c’est l’un des objectifs de cette catégorie. »

Stay tuned !
Rejoignez-nous sur Facebook, Twitter, Instagram.

Test Sepang, Espargaro (J1) : « L’Aprilia est très prometteuse »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

4
Poster un Commentaire

4 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

Great content! Super high-quality! Keep it up! 🙂

[…] Gresini : « Espargaro avait les larmes aux yeux après l’essai de la nouvelle Aprilia » […]

[…] les larmes aux yeux… Pas par désespoir, mais par plaisir d’avoir ce qu’il avait désiré », a expliqué son team-manager, Fausto […]

[…] Gresini : « Espargaro avait les larmes aux yeux après l’essai de la nouvelle Aprilia » […]

Articles recommandés

Ferrari, de MotoE à Moto2 ?

17 février 2020 à 15h50

Ferrari remplacera Mercado à Aragon 2

3 septembre 2020 à 16h37

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store