Iannone descend son coéquipier Espargaro (Aprilia)



Andrea Iannone estime qu’Aleix Espargaro s’est adapté aux problèmes de l’Aprilia RS-GP, et n’est pas sur le bon chemin pour les résoudre.

Les débuts d’Andrea Iannone dans l’Aprilia Racing Team Gresini sont compliqués. Après un hiver compliqué où il a manqué de roulage, l’Italien a réussi à rentrer dans les points au Qatar (14e) et aux États-Unis (12e). Mais il s’est blessé en Espagne (forfait), et n’était pas en état physique de terminer le Grand Prix de France (abandon).

Son coéquipier Aleix Espargaro est lui aussi dans une situation délicate. Alors qu’il attaque sa troisième saison chez Aprilia, il lutte pour intégrer le top-10. Pas plus. Même s’il se dit en confiance (lire ici), il se retrouve en difficulté selon les circuits, comme au Mans où il a résumé les choses de manière simple : « Nous étions lents. »

Pour Andrea Iannone, son coéquipier a pu faire fausse route. « Aleix roule avec cette moto depuis trois ans et s’est adapté à ses problèmes, estime-t-il sur Motorsport-Total. Il s’est habitué à la moto et ne voit pas beaucoup de défauts. Il a appris à vivre avec certaines choses, mais nous devons les résoudre. »

L’Italien ne veut donc « pas prendre sa méthode de travail, parce que ce n’est pas productif. Je veux m’adapter à Aprilia, mais dans le bon sens du terme.  Je préfère être lent mais comprendre comment la moto doit se comporter », explique-t-il.

« Il faut être patient »

Andrea Iannone assure qu’Aleix Espargaro s’est rendu compte de « beaucoup de choses alors qu’il me regardait, réalisant que sa méthode ne lui permettrait jamais de développer une moto assez bonne pour le podium ». Et comme il le répète depuis le début de la saison, il laisse du temps à Aprilia pour apporter les bonnes solutions. « Il faut être patient. Nous progressons avec le temps, les résultats sont donc satisfaisants. »

Il y a quelques jours, Max Biaggi avait pris la défense d’Andrea Iannone, déclarant que ce qu’il lui fallait, c’était du temps. « Andrea est un talent en qui j’ai confiance. Il a connu 3 motos et 3 équipes en 4 ans ! Ce n’est pas facile, ni d’un point de vue humain, ni d’un point de vue technique. Il faut du temps, du temps pour adapter l’ensemble de la moto à Andrea, pour faire évoluer la RS-GP. Toutes les conditions pour bien faire sont réunies. Je suis sûr qu’il sera capable de prouver sa valeur, de grimper au classement. »

Plaidoyer de Biaggi en défense de Lorenzo et Iannone

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

4
Poster un Commentaire

4 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] de Jerez, son abandon au Mans et ses réflexions acerbes envers son coéquipier Aleix Espargaró (lire ici) qui, lui, a fini […]

[…] On dit souvent que le coéquipier d’un pilote est aussi son premier adversaire. Andrea Iannone n’a lui pas hésité à tacler son teammate Aleix Espargaro, estimant qu’il « s’est habitué à la moto et ne voit pas beaucoup ses défauts », ou encore que sa méthode de travail « n’est pas productive » (lire ici). […]

[…] Iannone descend son coéquipier Espargaro (Aprilia) […]

[…] Iannone descend son coéquipier Espargaro (Aprilia) […]