Iannone et l’échantillon B, réponse le 7 janvier ?



Les résultats de l’échantillon B, censés confirmer ou infirmer le contrôle positif d’Andrea Iannone, devraient être connus début janvier. La susbstance à laquelle il a été testé serait la drostanolone.

Contrôlé positif à une substance interdite lors d’un test urinaire effectué pendant le Grand Prix de Malaisie, Andrea Iannone se dit « totalement tranquille » face à la situation. Convaincu que la contre-analyse qu’il souhaite mener – c’est son droit – va l’innocenter, l’Italien a « pleine confiance quant à une conclusion positive dans cette affaire ».

Celle-ci est désormais entre les mains de son avocat, Antonio De Rensis, qui a lui-même engagé le professeur Alberto Salomone, de l’université de Turin, pour l’épauler. L’avocat du pilote Aprilia a confirmé dans La Gazzetta dello Sport que la demande d’une contre-analyse avait été faite, comme l’y autorise la procédure, et que la date présumée des résultats était le mardi 7 janvier.

Le journal italien affirme que la substance à laquelle Andrea Iannone a été contrôlé positif est la drostanolone. Ce stéroïde anabolisant est notamment utilisé pour augmenter la force physique et la masse musculaire, mais pour La Gazzetta, il n’a pas vraiment d’utilité en MotoGP.

Andrea Iannone a-t-il utilisé cette substance afin d’accélérer la guérison de son épaule gauche, fragilisée en cours d’année et qui l’a empêché de disputer le Grand Prix de Saint-Marin ? Sa défense affirme qu’il n’a jamais injecté cette substance dans son corps, et émet l’hypothèse qu’elle se soit retrouvée dans de la viande (qu’il aurait consommé) traitée avec des anabolisants en Asie.

Si l’issue de l’affaire est positive pour lui, alors le pilote Aprilia pourra reprendre la piste avec ses camarades du MotoGP. Mais si l’échantillon B confirme les résultats de l’échantillon positif, alors il lui faudra prouver son innocence pour ne pas être suspendu. Sinon, il sera mis sur la touche et cela obligera l’Aprilia Racing Team Gresini à lui trouver un remplaçant pour 2020. Le premier nom qui vient à l’esprit est celui de Bradley Smith, actuel pilote d’essais du constructeur italien.

Quel sort pour Andrea Iannone ?

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

2
Poster un Commentaire

2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] modifications peuvent encore chambouler ces grilles de départ – on pense notamment à la suspension, toujours provisoire, d’Andrea Iannone. Quelques équipes devraient changer de noms suite à l’arrivée de nouveaux sponsors, comme […]

[…] Andrea Iannone est provisoirement suspendu, dans l’attente des résultats d’une contre-analyse. Si l’issue de l’affaire le conduit à être suspendu, alors l’Italien devra sans […]