Iannone : « Je n’aurais pas dû quitter Ducati »



Si Andrea Iannone pouvait remonter le temps, il resterait chez Ducati après la saison 2016, au lieu de partir tenter l’aventure Suzuki. 

Lorsque Johann Zarco a signé chez Ducati, on a fait remarquer qu’il avait chevauché quatre motos différentes (Yamaha, KTM, Honda, Ducati) en peu de temps. Il est en effet rare de voir un pilote changer autant de fois de machine en l’espace de quelques années. Mais le Français n’est pas le seul dans ce cas.

Andrea Iannone est aussi passé par là. Sous contrat au Ducati Team jusqu’à fin 2016, il a ensuite piloté une Suzuki entre 2017 et 2018, avant de se retrouver sur une Aprilia depuis 2019. Trois motos bien différentes pour trois moments différents de sa carrière.

Jusqu’à présent, l’Italien n’a jamais réussi à égaler les statistiques de son passage dans l’équipe officielle Ducati. C’est là qu’il a connu ses meilleures places au championnat (5e et 9e), son plus grand nombre de podiums (7) et même sa seule victoire en MotoGP (Grand Prix d’Autriche 2016). Il a ensuite choisi de ne pas disputer la dernière place dans le team italien pour 2017 – Jorge Lorenzo en avait déjà une de réservée –, préférant signer pour l’aventure Suzuki.

Trois ans et quelques mois plus tard, Andrea Iannone a eu le temps de repenser à tout ça. Il en a récemment parlé avec Max Biaggi lors d’un live Instagram. Et confesse que s’il pouvait remonter dans le temps, il reviendrait à ce moment de sa carrière et se comporterait différemment.

« Rétrospectivement, il y a toujours quelque chose de son passé qu’on voudrait changer. Dans mon cas, je n’aurais pas dû quitter Ducati, atteste-t-il. Les saisons 2015 et 2016 ont été très bonnes pour moi. La Ducati était impressionnante à l’accélération et au freinage, mais souffrait dans les entrées de virage. J’ai changé pour Suzuki et trouvé l’opposé. »

Actuellement chez Aprilia, Andrea Iannone a eu du mal à être compétitif en 2019 (16e du championnat avec 43 points, sa pire saison en carrière). Provisoirement suspendu pour dopage, il n’a pas encore pu essayer la nouvelle Aprilia. Mais les commentaires de son coéquipier Aleix Espargaro indiquent qu’un cap a été franchi. Il a hâte de le constater. « Je me sens bien avec le team et je suis convaincu que je peux faire du très bon travail. Toute l’entreprise a beaucoup progressé, et le report des courses va donner du temps pour progresser encore plus sur la RS-GP 2020. »

Informations concernant le coronavirus et les consignes sanitaires à respecter disponibles ici

Iannone et Espargaro font la paix

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

2
Poster un Commentaire

2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] Iannone : « Je n’aurais pas dû quitter Ducati » […]

[…] avant de rejoindre l’écurie officielle Ducati (2015-2016). Fin mars, il expliquait que s’il pouvait revenir en arrière, il prendrait la décision de rester plus longtemps chez les Rouges. Et pourquoi pas y revenir par […]