Iannone (Le Mans) : « Finir m’était impossible »



Quand le corps ne va pas, rien ne va. C’est ce que vit Andrea Iannone, déjà à la lutte avec une Aprilia qu’il peine à dompter, mais qui doit aussi batailler contre son propre corps qui tarde à se remettre d’une blessure à la cheville.

Le Grand Prix de France, au Mans, ne restera pas dans les annales pour Joe Le Maniac. Il avait promis d’y être à 100 % (lire ici). Mais il s’est élancé bon dernier sur la grille de départ, et après neuf tours d’effectués, il a abandonné. « Malheureusement je n’étais pas en mesure de terminer cette course. Ma cheville était beaucoup trop douloureuse. La douleur n’a fait que s’accentuer ces derniers jours », a confié le pilote de Vasto après la course.

« Le but était de se préserver au maximum jusqu’à la prochaine course au Mugello », a-t-il ajouté au sujet de son abandon. « Je dois poursuivre ma rééducation et me remettre physiquement. Le Mugello m’a toujours souri tout au long de ma carrière. Donc je veux y arriver en forme et mettre ainsi toutes les chances de mon côté pur y faire un bon résultat », a conclu le pilote Aprilia. D’autant plus qu’il s’agira de son Grand Prix national et de celui de son constructeur.

En attendant, la situation d’Andrea Iannone reste délicate : il est blessé et manque de kilomètres au guidon de la RS-GP, une machine qu’il doit développer et sur laquelle il doit travailler. Au classement du championnat, il reste bloqué à la 20e place avec 6 points marqués.

« Andrea est un talent en qui j’ai confiance. , a récemment défendu Max Biaggi. Il a connu 3 motos et 3 équipes en 4 ans ! Ce n’est pas facile, ni d’un point de vue humain, ni d’un point de vue technique. Il faut du temps, du temps pour adapter l’ensemble de la moto à Andrea, pour faire évoluer la RS-GP. Toutes les conditions pour bien faire sont réunies. Andrea ne s’épargne pas et je suis vraiment désolé pour la blessure qu’il a subie ! Je suis sûr qu’il sera capable de prouver sa valeur,de grimper au classement. »

Plaidoyer de Biaggi en défense de Lorenzo et Iannone