Iannone suspendu : Biaggi dénonce « une contradiction »



La décision de suspendre Andrea Iannone, tout en reconnaissant que la substance dopante a été consommée de manière involontaire, interroge son compatriote Max Biaggi. « Si ce n’était pas volontaire, pourquoi le condamner ? »

La Cour internationale discipline de la Fédération internationale de motocyclisme (FIM) a condamné Andrea Iannone à 18 mois de suspension, pour un contrôle positif à une substance interdite en marge du Grand Prix de Malaisie 2019 (détails ici). Cela signifie qu’il ne pourra pas disputer un Grand Prix avant le mois de juin 2021.

Sitôt connue, la décision a provoqué la réaction « déconcertée » du camp Aprilia, qui dénonce une peine qui n’a « aucun sens » : la consommation de la substance interdite a été reconnue comme étant involontaire et due à une contamination alimentaire. « Mon innocence a été reconnue, même si au fond nous avons perdu parce que j’ai été suspendu 18 mois »commente Andrea Iannone, qui prépare un appel devant le Tribunal arbitral du sport (TAS).

C’est également l’avis de Fausto Gresini, pour qui la décision est « étrange ». C’est aussi celui de Max Biaggi, qui souligne, auprès de Sky Sport, un contresens. Mais espère une fin heureuse en cas d’appel devant le TAS.

« Il y a le constat que ce n’était pas intentionnel, mais il a été puni. Cela me semble une contradiction, quelque chose de pas clair, souligne le Romain. Il a été virtuellement acquitté, mais condamné en pratique. Je ne pense pas que cela se terminera comme ça, il faudra peut-être le clarifier en ayant recours au Tribunal arbitral du sport. Si ce n’était pas volontaire, pourquoi le condamner ? »

Si l’affaire n’est pas portée devant le TAS, ou qu’elle l’est mais que la suspension est maintenue, Andrea Iannone sera sur la touche jusqu’au 16 juin 2021. Cela signifie que passent à la trappe la saison 2020 et une bonne partie de la saison 2021 (7 Grands Prix si la configuration du calendrier est la même que cette année). Quelle équipe MotoGP prendrait sous contrat un pilote suspendu, qui va manquer plus d’un tiers du championnat et n’aura pas roulé depuis 18 mois ? « S’ils l’arrêtent pour un ou deux ans, c’est clair que notre relation se terminera », disait le patron d’Aprilia fin janvier.

Proche d’Andrea Iannone, Max Biaggi a récemment discuté avec lui. « Pour tout athlète qui reçoit une telle sentence, ce n’est pas seulement désagréable, c’est démotivant. Cela vous met à terre, vous enlève votre désir de tout faire, explique-t-il. Un athlète se prépare tous les jours, essaie de maintenir sa condition physique. Cette chose renverserait tout le monde. Il est difficile de se mettre à sa place J’espère qu’il sera plus fort que cela et tentera de le surmonter. Nous apprécions qu’Aprilia soit proche de lui et espérons que cela se résoudra du mieux possible. »

Gresini : « La carrière de Iannone est en danger »

Informations concernant le coronavirus et les consignes sanitaires à respecter disponibles ici

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

1
Poster un Commentaire

1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] Iannone suspendu : Biaggi dénonce « une contradiction » […]