« Il faut savoir dire stop » : Melandri va s’en aller



La saison 2019 sera la dernière de la carrière de Marco Melandri, actuellement engagé en championnat du monde Superbike.

Voilà, c’est fini. À 36 ans – 37 ans le 7 août prochain –, Marco Melandri a décidé de dire stop. Le pilote italien mettra fin à sa carrière de pilote professionnel le 26 octobre 2019, au soir de la dernière épreuve du championnat du monde Superbike, auquel il participe avec l’équipe Yamaha GRT.

« Tous les contes de fées ont une fin, explique Marco Melandri. Depuis que je suis petit, je rêvais de devenir pilote et mon histoire a été un conte de fée. Si vous continuez a insister alors que la flamme commence à s’éteindre, vous n’allez pas apprécier ce que vous faites. Il faut avoir le courage de dire stop. J’aurais aimé faire plus d’années, mais je pense que c’est la bonne décision. »

Le pilote Yamaha parle d’une « décision difficile » à laquelle il pense « depuis un moment ». Il s’est rendu compte qu’il fallait s’en aller lors du week-end de course de Misano. « Je ne peux plus performer comme je le voudrais, et pendant la course j’ai commencé à me poser des questions. J’ai réalisé que c’était le dernier signal », détaille-t-il.

La première apparition en mondial de Marco Melandri date du Grand Prix de République-Tchèque 1997. Il a ensuite fait deux saisons en 125cc (1998-1999), trois en 250cc (de 2000 à 2002), huit et demi en MotoGP (de 2003 à 2010 plus une partie en 2015) et sept en Superbike (de 2011 à 2014 ; de 2017 à aujourd’hui).

Champion du monde 250cc (2002), vice-champion du monde 125cc (1999), MotoGP (2005) et Superbike (2011), il a remporté 22 Grands Prix et gagné 22 manches en WSBK. Toutes catégories confondues, il en est à 134 podiums. De Honda à Yamaha en passant par Aprilia, Ducati, Kawasaki ou BMW, il a connu la plupart des grands constructeurs.

En attendant, sa saison 2019 se poursuit. Il est actuellement classé 9e et a obtenu trois podiums. « Maintenant que tout le monde sait que c’est ma dernière année, je suis d’autant plus motivé pour donner mon maximum. Pour moi, mais aussi pour remercier Yamaha et le team GRT Yamaha de la confiance qu’ils m’ont témoignée. Cela a été une saison compliquée, mais ils ont travaillé tellement dur pour m’aider à révéler mon potentiel. Ils ne m’ont jamais abandonné et j’espère que mon expérience les a aidés à s’adapter plus rapidement au WBK.

J’ai hâte de finir l’année à leurs côtés et j’entends bien tout donner, faire de chaque tour un tour chrono et essayer de m’améliorer jusqu’au bout pour offrir à l’équipe les résultats qu’elle mérite. Après quoi il sera temps d’affronter le changement, d’avancer et de faire autre chose de ma vie. J’ai vécu des choses merveilleuses et je remercie tous ceux que j’ai rencontrés tout au long de ma carrière. »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

5
Poster un Commentaire

4 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
3 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Guiton

Si il pouvait inspirer un certain 46…

Mace

N ai crainte 2020 ce sera la dernière!

Linda

Allez sur http://Badoo.red – excellent site de rencontres pour adultes avec système de recherche intelligent pour trouver un partenaire pour avoir des relations sexuelles

[…] va-t-il finir sur les motos électriques ? Alors qu’il dévoilait son départ à la retraite (lire ici), le vétéran n’a pas écarté cette piste. Bien au […]

[…] est compliqué. Marco Melandri vient de le faire, estimant que « il faut savoir dire stop » (lire ici). Quelques mois plus tôt, Dani Pedrosa s’en allait aussi, après 18 années de roulage en […]

Facebook

Nouvelles Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store