« Il m’a donné un toit, à manger, du matériel » : L’hommage de Martin à Espargaro



Deuxième du Grand Prix d’Argentine, Jorge Martin n’était pas loin des larmes de joie pour la victoire d’Aleix Espargaro. Un pilote à qui il doit beaucoup.

Jorge Martin n’est pas passé loin de sa deuxième victoire en MotoGP en Argentine. À très exactement 807 millièmes. Mais Aleix Espargaro avait un petit quelque chose en plus sur la piste de Termas de Río Hondo, et le triomphe lui est revenu de plein droit.

Leader durant 20 tours, le Martinator a finalement dû céder face à son adversaire et se contenter de la deuxième place. Son meilleur résultat de l’année, et une performance qui lui permet de lancer sa saison 2022 après deux résultats blancs à Losail (accroché par Francesco Bagnaia) et Mandalika (chute sur le mouillé).

Les 20 premiers points de la saison : « Je suis très content d’avoir terminé la course, car jusqu’à présent ça avait été difficile pour moi cette année, mais j’ai pu être rapide, très constant et finir à une bonne position. Je crois que ça a été l’un de mes meilleurs week-ends depuis que je suis en MotoGP. J’ai tout donné en course. C’était difficile car il faisait plus chaud. »

La lutte face à Aleix Espargaro : « Je savais qu’Aleix était un peu plus rapide que moi, donc j’ai essayé de le garder derrière. Je freinais un peu mieux que lui, mais sa vitesse à d’autres endroits de la piste était incroyable, surtout dans le T1 et le T2. Je savais qu’Aleix me rattraperait, je le voyais sur les écrans géants à chaque tour, il était très proche, dans le virage 5 je pouvais entendre sa moto. Je savais que tôt ou tard il allait me doubler. »

« Il a eu un peu de mal car je freinais tard au virage 5, mais à 4 tours de l’arrivée il m’a doublé et j’ai su qu’il serait impossible de le reprendre sans qu’on se touche. J’ai essayé de le pousser à la faute mais il ne l’a pas fait. (…) Il a été meilleur que moi tout le week-end. J’ai essayé et je suis passé très proche de la victoire, donc je suis content. »

Heureux pour le vainqueur : « Je suis très content pour lui car c’est mon ami. Personne ne sait à quel point il a travaillé. Aleix m’a donné un toit, il me prenait chez lui quand j’étais en Rookies Cup, il me donnait à manger, du matériel pour m’entraîner quand je n’avais rien, car je viens d’une famille humble. Il m’a beaucoup aidé dans le passé et tout au long de ma carrière, il a passé beaucoup de temps avec moi et il a fait de moi un meilleur pilote. »

Continuer comme ça au prochain Grand Prix : « Austin est une bonne piste pour nous. Je suis déjà monté sur le podium dans le passé là-bas. Je veux continuer comme ça et commencer à construire ma saison à partir de là. Je veux profiter de ce moment car ce n’est pas facile d’être devant en MotoGP, et nous l’avons réussi. »

Argentine, Espargaro (1er) : « J’ai toujours travaillé, je n’ai jamais abandonné »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
7 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Bounan
1 mois il y a

Bravo a martinator de se rappeler les cadeaux de son compatriote
Je n’aimais pas trop la fratrie Espargaro,mais là j’avoue être devant un homme bien ,ce secret si bien gardé de sa gentillesse chapeau et bravo a ce très grand monsieur
Il est dommage qu’il n’y ait pas plus d ‘Espargaro dans le monde

Wascal59
1 mois il y a
Répondre à  Bounan

Idem, mêmes sentiments.

Denis NERET
1 mois il y a

Ça, à ce niveau c’est TOP !

Gonidec
1 mois il y a

Un vrai gentleman Aleix Espargaro!Grand bravo à lui!

[…] Martin ne reviendra plus. « J’ai essayé de le pousser à la faute mais il ne l’a pas fait », expliquera-t-il. Non, parce qu’Aleix Espargaro ne pouvait pas fauter. L’histoire était trop belle pour […]

[…] « Il m’a donné un toit, à manger, du matériel » : L’hommage de Martin à Espargaro […]

[…] « Il m’a donné un toit, à manger, du matériel » : L’hommage de Martin à Espargaro […]