« Injustement privé d’un podium » : Suzuki contre la Direction de course



Joan Mir et Suzuki demandent à la Direction de course qu’ils se mettent au clair au sujet des règles de pénalités, après qu’aucune sanction n’ait été donnée à Pol Espargaro pour être sorti sur la partie verte dans le dernier virage du Grand Prix de Styrie.

Les décisions des Commissaires FIM du MotoGP n’en finissent plus de faire réagir. La grande majorité des pilotes les critiquent, et il ne faudra pas compter sur le Team Suzuki Ecstar pour les défendre dans les prochains jours. L’équipe est en effet très remontée après le Grand Prix de Styrie.

L’incident dont il est question concerne le dernier virage du dernier tour de la course MotoGP. Après avoir doublé Jack Miller à l’entrée de l’avant-dernier virage, Pol Espargaro se fait repasser aux freins dans le dernier droit. Il tente de résister, relâche les freins le plus tard possible mais ne peut ni contenir le pilote Ducati, ni garder sa trajectoire. Résultat : il sort de plusieurs mètres des limites de la piste, débordant sur la partie verte du circuit. Pol Espargaro termine 3e avec 101 millièmes d’avance sur Joan Mir.

Ce que ne comprend pas Suzuki, c’est pourquoi Pol Espargaro n’a pas été sanctionné pour cela, comme c’est récemment arrivé à de multiples reprises – pluie de pénalités après la course Moto3 de Spielberg 1, Jorge Martin privé de sa victoire en Moto2 à Spielberg 2, entre autres. « Pol savait qu’ils allaient le pénaliser parce qu’au lieu d’aller au parc fermé, il allait directement au box, affirme même Joan Mir. Je n’ai rien contre Pol, il a fait une très bonne course. Je critique la Direction de course, qu’ils fassent les choses clairement, qu’ils aient une règle et qu’ils l’appliquent. Autrement, c’est une blague. »

Son team-manager, Davide Brivio, a porté réclamation auprès de la Direction de course et attend une réponse. Il ne s’attend pas à ce que la réponse aille en son sens, mais aimerait « comprendre les raisons, parce que parfois les règles sont appliquées et d’autres fois non ». Ce qu’il critique, c’est une certaine incohérence dans la distribution des sanctions, également soulignée par Valentino Rossi à l’arrivée.

« Je ne comprends pas ce que fait la Direction de course, a pesté Davide Brivio devant les caméras de Sky Sport. Il y a un règlement et il est clair : si dans le dernier tour un pilote sort sur la partie verte, donc qu’il excède les limites de la piste, il doit être pénalisé, il perd une position. C’est arrivé en Moto3, en Moto2, c’est toujours arrivé. Dimanche, qui sait si c’est parce que nous sommes en Autriche, chez Red Bull, et une KTM est sortie des limites, celle de Pol Espargaro. Je ne sais pas… Mais ils nous ont injustement privé d’un podium. »

Parmi les éléments qui le poussent à contester, il y a le fait que son pilote Joan Mir a lui été sanctionné en début de course, lorsqu’il est allé sur la partie verte au départ. « Ils trouveront sûrement une excuse (pour Espargaro) mais la règle est claire : qui sort de la piste doit être pénalisé. Mir a été pénalisé parce qu’il est sorti du virage 1 et il a dû rendre une position. Il l’a fait, c’est la règle. Le problème est que si une règle est sujette à interprétation, nous n’en finirons jamais de nous engueuler. Alors que si elle est appliquée de manière objective, il n’y a rien à faire. »

Styrie, Espargaro (3e) : « Très satisfait, nous aurions pu gagner »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

1
Poster un Commentaire

1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] « Injustement privé d’un podium » : Suzuki contre la Direction de course […]

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store