Japon, Iannone : « Travailler sur nos limites »



Andrea Iannone s’attend à un Grand Prix du Japon compliqué, « sur une piste de Motegi qui, sur le papier, n’est pas simple pour nous ».

Pourtant, l’épreuve japonaise a déjà vu les pilotes Aprilia obtenir de bons résultats là-bas. On se souvient de l’édition 2016, où Alvaro Bautista (7e) et Stefan Bradl (10e) avaient fait un très bon week-end. Un an plus tard, Aleix Espargaro terminait lui aussi à la 7e place.

Mais pour Andrea Iannone, la situation est différente. L’Italien a toujours du mal à s’adapter à la RS-GP, et demande surtout, comme son coéquipier Aleix Espargaro, à ce qu’Aprilia fournisse du matériel plus compétitif. Il vient de terminer 15e en Thaïlande et veut absolument faire mieux.

« Nous devrons essayer de prendre soin de chaque détail, en essayant de travailler sur les limites qui sont apparues en Thaïlande. Pour nous, il est essentiel de comprendre la direction à suivre. Nous nous attendons à trois courses consécutives sur trois pistes très différentes, où nous devrons chercher à obtenir le maximum. »

Classement MotoGP après Buriram (15/19) : 1. Marquez 325, 2. Dovizioso 215 (-110), 3. Rins 167 (-158), 4. Viñales 163 (-162), 5. Petrucci 162 (-163), 6. Rossi 145 (-180), 7. Quartararo 143 (-182), 8. Jack Miller 119 (-206), 9. Crutchlow 102 (-223), 10. Morbidelli 90 (-235)… Classement complet ici

Iannone accuse : son Aprilia est moins puissante que celle d’Espargaro

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires