Japon, Quartararo (J2) : « La victoire arrivera un jour ou l’autre »



Qualifié 3e à Motegi, Fabio Quartararo n’écarte pas la possibilité de jouer la gagne dimanche au micro de DAZN. En revanche, il ne veut pas que cette idée le déconcentre.

Homme le plus rapide sur le sec, vendredi, Fabio Quartararo s’attendait à un samedi difficile au Japon. Il n’est pas spécialement fan des conditions humides/séchantes, qui ont justement marqué la journée. Il s’en sort finalement avec le 3e meilleur chrono, derrière Marc Marquez et Franco Morbidelli.

Il partira en première ligne pour la 10e fois de la saison. Monté sur le podium lors de 3 des 5 derniers Grands Prix, il peut logiquement l’envisager à Motegi si les conditions sont bonnes. Quant à la possibilité de remporter la course, il l’a dans un coin de la tête mais ne veut pas qu’elle envahisse ses pensées.

La qualification : « Je suis très content d’être en première ligne. Je ne me suis jamais senti super bien dans ces conditions. La piste était presque sèche, à part dans deux virages. C’était très difficile au deuxième pont. En FP4 et en Q2 c’était vraiment dangereux à la sortie du pont, on pouvait facilement s’envoler. On devait aller le plus vite possible sans pouvoir vraiment aller à fond, et c’est ce qui m’a le plus gêné.

On espérait pas vraiment finir en première ligne, mais après les FP4 j’ai vu que j’avais un bon feeling et je me suis dit que c’était jouable. Je suis donc content d’avoir fait ce chrono, en sachant que j’ai fait pas mal d’erreurs dans mon tour rapide. J’ai un bon feeling, je me sens bien. »

La course : « Il va falloir bien choisir les pneus, mais je me sens bien avec les deux (medium ou soft à l’arrière, NDLR) donc on verra. Ce n’est pas facile, cela dépendra de la température de la piste. Mais j’ai un bon rythme, je me sens bien. On va essayer de changer quelques réglages au warm-up, pour voir si on arrive encore à améliorer un petit peu la moto, mais je suis prêt à me battre et j’espère faire de bons premiers tours.

Notre rythme n’a pas l’air trop mauvais, alors je pense qu’on peut faire une bonne course, même si ça n’est pas le meilleur circuit pour nous. La victoire est possible, mais il ne faut pas que l’on se concentre là-dessus. Il faut continuer à travailler et ne pas se laisser distraire par la première victoire. Un jour ou l’autre, elle arrivera. »

Classement MotoGP après Buriram (15/19) : 1. Marquez 325, 2. Dovizioso 215 (-110), 3. Rins 167 (-158), 4. Viñales 163 (-162), 5. Petrucci 162 (-163), 6. Rossi 145 (-180), 7. Quartararo 143 (-182), 8. Jack Miller 119 (-206), 9. Crutchlow 102 (-223), 10. Morbidelli 90 (-235)…

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store