Jarvis : La victoire de Quartararo n’est « qu’une question de temps »



Le patron de l’équipe officielle Yamaha, Lin Jarvis, voit dans le « phénomème Fabio Quartararo » un futur vainqueur de Grands Prix.

Beaucoup de choses ont changé chez Yamaha en 2019, à la fois du côté du personnel comme dans la manière de travailler. L’usine « corrige les erreurs du passé », argue Lin Jarvis. Mais ce qui a aussi bougé, c’est l’arrivée du Yamaha Petronas Sepang Racing Team. Et la structure malaisienne a fait fort, en se montrant d’entrée de jeu dans le coup. « L’autre histoire de Yamaha, cette année, c’est la performance sensationnelle du nouveau team satellite, reconnaît LIn Jarvis. Une équipe indépendante bien organisée et bien financée. »

Et Yamaha a de quoi avoir le sourire, puisque la paire Fabio Quartararo-Franco Morbidelli termine 2019 avec 7 podiums, 6 poles, 17 premières lignes, des ‘titres’ pour les pilotes (Fabio Quartararo meilleur rookie et meilleur privé), ainsi que la couronne de meilleure équipe indépendante.

Le coureur français, révélation de l’année, est évidemment au centre de l’attention. « Nous collaborons très, très bien avec eux, et nous avons bien sûr vu le phénomène Fabio Quartararo, avec ses six poles. Il doit encore gagner une course, mais c’est clairement juste une question de temps », atteste Lin Jarvis.

L’effet Quartararo ?

Le fait de voir deux pilotes satellites concurrencer le duo Maverick Viñales-Valentino Rossi a également boosté les troupes de chez Monster Energy Yamaha MotoGP. « Je pense que la collaboration et la performance de ces deux jeunes pilotes, Franco Morbidelli et Fabio Quartararo, ont aussi aidé l’équipe d’usine. À nous pousser à certains moments. »

Valentino Rossi l’avait d’ailleurs reconnu en cours de saison : « Chaque fois qu’il entre en piste, Fabio est une demi-seconde plus rapide que les autres. Si vous êtes assis sur la même moto, vous devez faire de votre mieux pour ne pas être trop loin. D’un côté, c’est une vraie nuisance, parce que nous préférerions tous ne pas être là derrière. Mais d’un autre côté, c’est bien parce qu’il nous fait tous aller plus vite. »

Même avis pour Maverick Viñales, pour qui la vitesse de Fabio Quartararo est un point positif « parce que cela nous motive, nous fait être plus forts et nous savons qu’une Yamaha est devant ». L’Espagnol a d’ailleurs admis qu’il utilisait les données du Français.

De là à dire que Fabio Quartararo est la raison principale des progrès de Maverick Viñales, il y a un pas que Lin Jarvis ne franchit pas. Il insiste sur le fait que l’Espagnol a travaillé sur lui et avec son groupe. Mais il reconnaît également qu’au « début de la saison, quand Maverick souffrait avec certaines choses, le fait que Quartararo était là, était devant lui, est sans doute devenu une frustration ». « Parfois il rentrait et disait ‘Ce n’est pas possible, je dois être le pilote Yamaha le plus rapide !’, donc je pense que ça l’a motivé, mais ce n’est pas la raison principale » de ses progrès.

2021 : Jarvis voudrait conserver Viñales chez Yamaha

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

2
Poster un Commentaire

2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] Jarvis : La victoire de Quartararo n’est « qu’une question de temps » […]

[…] Jarvis : La victoire de Quartararo n’est « qu’une question de temps » […]