Jarvis : Les idées noires de Viñales lui nuisent



Maverick Viñales est un pilote qui a « des hauts et des bas », analyse le boss de Yamaha, Lin Jarvis. Et s’il veut revenir un candidat au titre mondial, le pilote doit parvenir à se débarrasser des pensées négatives qui viennnet parfois l’habiter.

Cela fait maintenant trois ans que Maverick Viñales a rejoint l’équipe officielle Yamaha. Depuis 2017, il a remporté cinq courses au guidon de la M1, sa dernière conquête remontant aux Pays-Bas, en juin dernier, sur le tracé d’Assen. Au classement du championnat, il a terminé troisième en 2017 comme en 2018.

Il y a eu de bons moments, mais il y en a aussi eu de mauvais. L’Espagnol a dû travailler sur sa moto ainsi que sur lui-même. Début 2019, il a semblé se chercher. Il a changé de numéro, passant de 25 à 12 : d’ingénieur de piste, lâchant Ramon Forcada pour Esteban Garcia. Il a fait du tri autour de lui, a parfois montré sa vulnérabilité et son instabilité émotionnelle.

Ces dernières semaines, cela semble rentrer dans l’ordre : Maverick Viñales est compétitif, a gagné à Assen puis terminé second au Sachsenring. Le voilà remonté au 5e rang du championnat, occupant la place de meilleur pilote Yamaha. Il a 100 points de retard sur Marc Marquez, qu’il ne reprendra sans doute pas – il le dit lui-même. Mais les 42 points à combler sur Andrea Dovizioso, pour la place de vice-champion du monde, sont à sa portée.

« Ce n’est jamais très agréable de voir les pilotes qui traversent des moments difficiles, commente Lin Jarvis. Comme tout à chacun, Maverick subit à la fois ses forces et ses faiblesses. Parfois, même quand il est déprimé, il va tout donner, va se surpasser pour se battre et atteindre le sommet ; là réside sa force. À l’inverse, il peut tomber aussi vite dans un tourbillon d’idées noires qui vont l’emprisonner intérieurement.

À chaque fois il doit se repositionner, et peu à peu il revient. Il rencontre souvent ce type de hauts et de bas. Le but, en tant que pilote est de toujours se maintenir à flot avec un seul objectif : la victoire. Si Maverick parvient à ça, alors il fera de grandes choses. »

Chez Yamaha, on a « hâte de tester la nouvelle moto »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notifier de
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Guillaume Eskandar
1 année il y a

Rossi 3eme du championnat en 2018….