Jarvis (Yamaha) : « Pas de concensus » pour garder Folger



Le patron de chez Yamaha MotoGP estime que la reconfiguration du test team, sans Jonas Folger et la partie Europe, sera plus efficace et mieux coordonnée.

Pilote d’essais Yamaha en 2019, Jonas Folger n’a pas été conservé pour la saison 2020. Une décision annoncée début novembre, et qui n’avait pas manqué le pilote allemand, qu’il y avait « un accord verbal. Nous parlions déjà de ce à quoi pourraient ressembler le plan d’essais et d’autres missions. Mais l’annulation est soudainement arrivée, bien qu’on m’ait promis que j’obtiendrais bientôt le contrat », s’était-il attristé.

Les plans de Yamaha ont changé lors du Grand Prix de Malaisie, où des réunions ont été tenues. Quand la possibilité d’avoir Johann Zarco comme essayeur s’est perdue, les Bleus ont décidé de reculer quant à leur projet de test-team européen. Les essayeurs seront les Japonais Katsuyuki Nakasuaga et Kohta Nozane.

Le patron, Lin Jarvis, regrette que les acteurs du projet en Europe n’étaient « pas totalement engagés ». « Sur la base de nos expériences de 2019, nous avons décidé de ne pas courir avec Jonas en 2020, parce que le fait que c’était la bonne solution ne faisait pas consensus chez tout le monde dans le groupe. »

Jonas Folger était-il assez rapide, assez impliqué dans l’aventure ? Le fait qu’en cours de saison, il ait indiqué que sa priorité n’était plus Yamaha mais un retour à la compétition, a agacé Yamaha. Tout comme l’épisode du Grand Prix Moto2 de République-Tchèque, auquel il a participé sans l’accord de Lin Jarvis.

Mais ce-dernier assure lui que la réorganisation du projet permettra de gagner en coordination et en efficacité : « La prochaine saison est très importante pour le développement de certaines technologies, en particulier le moteur. L’un de nos problèmes était que la manière dont les personnes testaient en Europe était différente de ce qui était fait par d’autres personnes au Japon. Donc c’était difficile de comparer les mêmes informations, les mêmes ressentis, les mêmes interprétations parce que nous avions différentes méthodes de travail, différentes approches. »

« Ce que nous avons décidé pour la prochaine année est d’utiliser le même test team, donc le team japonais qui fera également les tests européens. Ce n’est pas comme avoir le test team européen et japonais. C’est une seule équipe, qui voyagera au Japon et aussi sur les circuits européens pour faire ce qu’ils ont besoin de faire. »

Jonas Folger a lui trouvé refuge dans l’équipe Bonovo action by MGM Racing. Il sera pilote en championnat d’Allemagne de Superbike, avec des piges en mondial à la clé. Objectif : « Remporter le titre et faire des apparitions en championnat du monde Superbike, afin de me préparer pour devenir pilote permanent en WSBK l’année suivante. »

2020 : Folger en IDM, avec le WSBK en ligne de mire

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

1
Poster un Commentaire

1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] Jarvis (Yamaha) : « Pas de concensus » pour garder Folger […]