Jerez 2, Espargaro (J1) : « Nous pourrions faire podium… »



L’ascension du couple Espargaro-KTM continue. L’Espagnol est surpris de la vitesse en rythme de course constatée ce vendredi, lors des essais libres du Grand Prix d’Andalousie. Et se voit capable de jouer le podium dimanche.

Le week-end dernier, Pol Espargaro a établi de nouveaux records pour KTM sur le circuit de Jerez-Angel Nieto : meilleur chrono (1’37.223 en FP3), meilleure qualification ici (7e) suivi du meilleur résultat (6e, ce qui revenait aussi à égaler la meilleure course d’un pilote KTM sur le sec). Rassasié, le pilote espagnol ? Pas le moins du monde. Cinq jours plus tard, il veut aller encore plus loin au Grand Prix d’Andalousie, qui se déroule sur la même piste.

Il s’est montré aux avant-postes dès la FP1, session qu’il a notamment mené avant de finalement terminer 5e, avec une référence de 1’37.442. Rebelotte en FP2, où Pol Espargaro a pris les commandes deux fois et s’est classé 3e, grâce à un 1’37.889 réalisé dans des conditions de chaleur proches de celles de la course, dimanche.

La course, c’est justement ça qu’il a préparé. Il a fait tous ses tours avec le même train de pneumatiques et s’étonne d’avoir fini par descendre sous les 1’38, après quelques autres bons temps. Ses sensations et les performances des autres pilotes KTM (Brad Binder 3e et Miguel Oliveira 6e en FP1) lui donnent beaucoup d’espoir pour dimanche. À tel point qu’il rêve de repartir de Jerez de la Frontera avec un trophée.

Une KTM plus performante : « Le bon point de ce week-end est que pour beaucoup de pilotes, nous savons quelle est notre limite et essayons de corriger nos erreurs. La moto a beaucoup progressé, par exemple avec le nouveau châssis, il est un peu plus rigide et permet à la moto de moins bouger. C’est aussi possible que les nouveaux pneus nous aident un peu plus. C’est un travail d’équipe chez KTM. Avec les autres pilotes, nous poussons pour continuer à améliorer. KTM a des pilotes très jeunes qui s’en sortent très bien et m’aident à progresser. Nous pouvons faire quelque chose de grand. »

Un rythme compétitif : « Nous avons été les plus rapides en pneus usés, une gomme de 17 tours. Chaque fois nous obtenons plus de potentiel avec la moto, et nous avons eu le rythme de Fabio Quartararo et Maverick Viñales. Pour la course de dimanche tout dépendra de notre départ, si nous pouvons nous mettre derrière les Ducati et les battre sur les premiers tours. Nous avions quelques soucis dans les virages rapides et c’est là que nous pouvons doubler les Ducati. Nous avons augmenté la vitesse pour pouvoir se mettre à leur niveau et les doubler.  Nous sommes surpris de notre rythme de course. Nous pouvons obtenir de meilleurs résultats que le week-end dernier. »

Objectif podium : « Nous pourrions finir sur le podium, encore plus si nous tenons en compte les difficultés des pilotes qui, en principe, seraient devant nous (Crutchlow, Marquez et Rins blessés, NDLR). Il faut en profiter et nous sommes dans notre meilleur moment. Nous devons en profiter parce que le championnat est très court. Si nous sommes capables de rester devant les 10-12 premiers tours, le podium sera envisageable. Mais ça, on ne peut pas le savoir tant qu’on n’est pas en piste. »

Soucis avec Johann Zarco : « J’ai eu deux accrocs avec Zarco, un le matin et un l’après-midi. Le matin il a volontairement gâché mon tour, car il était lent, il s’est retourné, m’a vu arriver et n’a pas voulu s’écarter. L’après-midi c’était ma faute, je suis sorti large, et en plus il n’était pas sur la trajectoire rapide. Il aurait pu être à un autre endroit mais c’était ma faute. »

Chronos FP1 MotoGP

Chronos FP2 MotoGP

Programme/horaires du Grand Prix d’Andalousie

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Articles recommandés

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store