Jerez 2, Marquez : « J’ai écouté mon corps »



« Je dormirai bien ce soir car j’ai essayé et je sais que ça n’était pas possible » : forfait pour le Grand Prix d’Andalousie, Marc Marquez pense déjà à son retour en piste au Grand Prix de République-Tchèque, le 7 août.

Marc Marquez a tenté l’impossible ce week-end en essayant de participer au Grand Prix d’Andalousie, seulement 6 jours après sa fracture de l’humérus droit. Il ne sera malheureusement pas sur la grille de départ, dimanche. Arrivé au circuit de Jerez-Angel Nieto jeudi, 48h après son opération, il a repris le guidon de sa Honda RC213V samedi matin, en FP3, puis a remis ça en FP4. Mais la douleur était trop forte. Sorti pour disputer la Q1, il est rentré aux stands sans avoir fait un tour rapide et s’est directement rendu dans son camion. Rideau sur le box du HRC

Quelques heures plus tard, l’octuple champion du monde a expliqué que ses premières sensations en piste avaient été positives, à tel point que faire le Grand Prix, dimanche, n’était pas inenvisageable. La douleur est cependant revenue pendant la FP4, et cela a scellé le destin de son Grand Prix.

« Tout ce que j’ai fait est écouter mon corps. Mon corps m’a dit que je devais essayer, et je l’ai fait. J’en ai parlé avec Honda , le plan était d’essayer samedi matin, voir ma condition, mon niveau en piste. Honnêtement c’était très bien, j’étais assez surpris de pouvoir rouler en 1’37. L’après-midi j’ai recommencé, sur le premier run je me sentais bien et même le rythme avec des pneus usés m’a surpris. »

« Mais ensuite je me suis arrêté au box, et quand j’ai repris j’ai immédiatement eu mal au coude, peut-être un nerf ou quelque chose comme ça. Je perdais en force et c’est devenu dangereux. Ce que j’ai fait est écouter mon corps. Mon corps a dit stop et j’ai arrêté. J’ai dit à Honda : je vais essayer en Q1, si je ressens pareil j’arrête et on abandonne. C’es ce qui est arrivé. »

Marc Marquez ne regrette pas d’être venu, car il sentait en lui le besoin d’essayer. À l’inverse, il aurait regretté de ne pas avoir tenté le coup. « C’est déjà quelque chose d’être là et je savais que ça allait être difficile de rouler, de finir les 25 tours de course. Mais après l’opération j’ai vu une petite possibilité, donc j’avais besoin d’essayer. Quand vous êtes un sportif, passionné par quelque chose, vous essayez. J’essaie toujours de comprendre ce que demande mon corps et je l’écoute, je suis mon instinct. Il m’a dit d’aller à Jerez et je l’ai fait ; il m’a dit de rouler aujourd’hui et je l’ai fait : il m’a dit d’arrêter en Q1 et je l’ai fait. Ce soir je dormirai bien parce que j’ai essayé et je sais que je ne peux pas. »

Arrivé en MotoGP en 2013, le pilote Honda n’a jamais manqué une seule course depuis. Il ne sera pas au départ de ce ‘Jerez 2’, mais a déjà prévu de disputer l’épreuve de Brno, du 7 au 9 août. « Je suis ici parce que je veux me battre pour le championnat.  Maintenant la priorité est d’essayer d’être mieux en termes de condition physique. Je vais commencer à travailler là-dessus dans les prochaines heures, dans une semaine et demie on est à Brno et ma priorité est d’être là-bas. Je ne serai pas à 100 % mais je veux essayer de me battre là-bas et profiter de ma passion. »

Programme/horaires du Grand Prix d’Andalousie

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

4
Poster un Commentaire

4 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] au Grand Prix d’Espagne, forfait à celui d’Andalousie, Marc Marquez n’a ramené aucun point des deux premières courses de la saison 2020, […]

[…] 2020, l’octuple champion du monde a tenté l’impossible afin de disputer la deuxième. Son corps lui a dit stop et il l’a écouté. Il fera son retour à la compétition au Grand Prix de République-Tchèque, le week-end du 9 […]

[…] Marc Marquez absent de la grille de départ d’une course MotoGP, ce n’était jamais arrivé depuis son transfert dans la catégorie, en 2013. L’Espagnol, victime d’une fracture de l’humérus dimanche 19, a pourtant bien essayé de rouler, 6 jours après sa blessure et 4 après son opération. Il était sur sa Honda samedi, aux essais libres 3 et 4 du Grand Prix d’Andalousie. Mais la douleur était trop forte, et il a préférer écouter son corps. […]

[…] Jerez 2, Marquez : « J’ai écouté mon corps » […]

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store