Jerez 2, Oliveira (chute) : « J’aurais pu faire top-5 ou même podium… »



Miguel Oliveira n’a pas terminé le premier tour du Grand Prix d’Andalousie, victime d’une erreur de freinage de Brad Binder au départ. Le Portugais est déçu parce qu’il sent qu’il pouvait décrocher un bon résultat. « Mais ce n’est pas la fin du monde. »

Samedi soir, Miguel Oliveira se réjouissait de sa qualification au Grand Prix d’Andalousie. Non seulement le Portugais avait accédé à la Q2 pour la première fois de sa carrière, mais il s’y était brillamment illustré en terminant avec le 5e temps. Meilleur pilote KTM sur la grille, il abordait la course avec l’espoir de faire mieux que la semaine précédente, où il s’était classé 8e.

Le suspense a tourné court pour lui. Au premier virage, Miguel Oliveira a été la malheureuse victime d’une erreur de freinage de son futur coéquipier Brad Binder. Sa course s’est achevée dans le bac à graviers avant même d’avoir pu débuter. « Une fin décevante », d’autant plus qu’il est convaincu qu’avec le rythme qu’il espérait avoir et tous les incidents du Grand Prix (chute de Jack Miller, casse pour Francesco Bagnaia et Franco Morbidelli), le pilote KTM est certain qu’il a manqué une grande occasion.

« Vu la course, j’aurais facilement pu être dans le top-5, et je me risquerais même à dire le podium, donc c’est jute vraiment décevant de ne pas avoir pu faire la course », se désole-t-il. Mais il n’en veut pas à Brad Binder : « J’ai juste été malchanceux d’être là, mais il n’y a vraiment rien que je pouvais faire pour éviter la chute. C’était le premier virage, tout le monde veut gagner des places, donc c’est normal que parfois, nous évaluions mal le point de freinage et soyons trop optimistes. »

La déception mise de côté, Miguel Oliveira pense déjà à la suite : le Grand Prix de République-Tchèque, à Brno, le week-end du 9 août. Ce sera l’occasion de confirmer les bonnes choses montrées en Andalousie. « Nous avons d’autres courses cette année, ce n’est pas la fin du monde. Nous prenons les points positifs de ce week-end et regardons vers le prochain. »

Championnat MotoGP après le GP d’Andalousie : 1. Quartararo 50 pts, 2. Viñales 40 (-10), 3. Dovizioso 26 (-24), 4. Nakagami 19 (-31), 5. P. Espargaro 19 (-31), 6. Rossi 16 (-34), 7. Miller 13 (-37), 8. A. Marquez 12 (-38), 9. Zarco 12 (-38), 10. Morbidelli 11 (-39)…  13. Oliveira 8 (-42).

Poncharal prévient : attention à Oliveira en 2020

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store