Jerez 2 : Premier top-10 d’Alex Marquez



Alex Marquez a terminé 8e du Grand Prix d’Andalousie, son deuxième en catégorie MotoGP. Un résultat qu’il dit devoir à ce qu’il a appris des données de Takaaki Nakagami.

En l’absence de Marc Marquez, blessé, Alex Marquez portait seul les couleurs du Repsol Honda Team, pour la course du Grand Prix d’Andalousie. Sa qualification (21e, dernier) ne reflétait pas le potentiel montré aux essais libres, dont il s’était classé 16e. Il visait donc de nouveaux points à Jerez de la Frontera, après les 4 obtenus grâce à sa 12e place une semaine plus tôt.

Auteur d’un excellent départ – 13e à l’issue du premier tour –, Alex Marquez a ensuite légèrement reculé, doublé par les KTM de Pol Espargaro et Iker Lecuona. Mais les nombreux incidents survenus en course – chutes et problèmes mécaniques – lui ont permis de redresser la barre en termes de position. Vainqueur de Johann Zarco et parvenu à rester sur ses roues, il franchit l’arrivée 8e, s’offrant ainsi son premier top-10 en MotoGP.

« Nous avons franchi un bon cap et avons une bonne base, se réjouissait-il à l’issue du Grand Prix d’Andalousie, où il a été plus rapide de 9 secondes par rapport au week-end précédent. Mon objectif était de me rapprocher du plus rapide. Je savais que j’avais bien travaillé sur le rythme de course en FP4, en changeant les réglages de la moto. Je pense avoir fait un pas en avant important. Malheureusement, j’ai payé le fait de partir derrière, surtout sur la fin parce que j’ai du mal avec les pneus. »

« Normalement, en course, un pilote rend quelques dixièmes par rapport à ce qu’il a montré aux essais libres. C’était aussi facile de chuter et de souffrir physiquement avec la chaleur. Cependant, j’ai réussi à conserver le rythme que je voulais et ramener un résultat que je considère comme précieux », met en avant le champion du monde Moto2.

Ses progrès, Alex Marquez les doit aussi au temps consacré à analyser les données recueillies par Takaaki Nakagami. Le Japonais, pilote du team LCR, s’est montré compétitif (4e aux essais libres, 8e en Q2, 4e en course) et ça a été utile à son partenaire espagnol, ainsi qu’il l’a reconnu :

« Durant le week-end j’ai étudié Nakagami. Il a beaucoup plus d’expérience que moi sur la Honda, ça m’a aidé à comprendre et m’améliorer, surtout dans les virages rapides où il est particulièrement agile et efficace. Je pense qu’il avait un réglage différent du mien mais ça m’a servi de point de départ. J’avais les données de Marc, qui est la référence et est toujours compétitif avec la Honda, partout. Mais Marc n’était pas là et les conditions de piste étaient différentes de la semaine dernière, donc je n’ai pas eu besoin de grand chose (de ses données). »

Alex Marquez débute donc sa carrière en catégorie reine avec 12 points obtenus sur les deux premières courses de Jerez. « Maintenant c’est direction Brno, l’un de mes circuits favoris, et j’espère progresser encore avec ces trois courses consécutives. Ça a été un bon départ mais ce n’est que le début ! »

Championnat MotoGP après le GP d’Andalousie : 1. Quartararo 50 pts, 2. Viñales 40 (-10), 3. Dovizioso 26 (-24), 4. Nakagami 19 (-31), 5. P. Espargaro 19 (-31), 6. Rossi 16 (-34), 7. Miller 13 (-37), 8. A. Marquez 12 (-38), 9. Zarco 12 (-38), 10. Morbidelli 11 (-39)…

Solidarité : les équipements des Marquez rapporteront 63 455 € à la Croix-Rouge

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de