Jerez 2, Puig : « Marquez veut toujours faire le maximum »



Le team-manager du Repsol Honda Team fait une valorisation positive du Grand Prix d’Andalousie, malgré le forfait de Marc Marquez : « Nous lui sommes très reconnaissants d’être venu à Jerez et d’avoir essayé. »

Marc Marquez absent de la grille de départ d’une course MotoGP, ce n’était jamais arrivé depuis son transfert dans la catégorie, en 2013. L’Espagnol, victime d’une fracture de l’humérus dimanche 19, a pourtant bien essayé de rouler, 6 jours après sa blessure et 4 après son opération. Il était sur sa Honda samedi, aux essais libres 3 et 4 du Grand Prix d’Andalousie. Mais la douleur était trop forte, et il a préférer écouter son corps.

Deux résultats blancs pour commencer la saison 2020, ce n’est pas ce à quoi s’attendait Honda. Mais Alberto Puig, team-manager de l’équipe officielle Repsol, met en avant « le courage » dont a fait preuve son pilote. Il essaiera de reprendre le chemin des circuits le week-end du 9 août à Brno, pour le Grand Prix de République-Tchèque.

Sur Marc Marquez : « Marc est arrivé blessé, il voulait essayer après avoir passé le contrôle médical, mais malheureusement, nous avons décidé ensemble qu’il était mieux d’arrêter, parce que sa douleur au bras était trop forte. Le plus important est qu’il se soit senti à l’aise. Nous lui sommes très reconnaissants d’être venu à Jerez et d’avoir essayé. Nous lui avons donné l’opportunité et il a fait ce qui était le mieux pour tous. Il essaiera de revenir au prochain Grand Prix de République-Tchèque, à Brno, dans moins de deux semaines. »

« Ça a été différent sans Marc en piste, c’est la première fois qu’il manque une course en MotoGP. Le point négatif a été sa blessure, mais ça pourrait être pire. Le positif est que, peu importe ce qu’il se passe, il a le courage de le dépasser et son mental est toujours d’essayer de faire le maximum. Nous savons qu’il est toujours là et ça nous donne beaucoup de motivation pour travailler avec lui. Dans une semaine nous irons à Brno et nous espérons que Marc se sentira mieux, qu’il puisse continue à rouler. »

Pendant ce temps, son coéquipier Alex Marquez a lui obtenu son premier top-10 dans la catégorie. Certes, de nombreux incidents (chutes, pannes) lui ont facilité la tâche, mais il se réjouit des progrès effectués au guidon de la Honda, et du fait qu’il ait réussi à rallier l’arrivée pour la deuxième fois consécutive – ce qui, au regard des multiples abandons, n’était pas une mince affaire à Jerez. Alberto Puig félicite le fait que la distance par rapport à Fabio Quartararo ait été réduite entre les Grands Prix d’Espagne et d’Andalousie.

Sur Alex Marquez : « Notre rookie Alex Marquez a fait un très bon travail. Il avait un bon rythme, mais il a encore besoin de comprendre la moto avec les nouveaux pneumatiques. Ne pas chuter l’aide à aller de l’avant et être plus rapide chaque fois qu’il monte sur la moto. Finir huitième fait que nous prenons des points en plus. »

« La stratégie ne fut pas celle à laquelle nous nous attendions. L’objectif était de finir la course et réduire l’écart avec le vainqueur. La semaine dernière cet écart était de 27 secondes, dimanche il a été de seulement 19 secondes. Ce sont quasiment 8 secondes de gagnées et c’est beaucoup, en particulier au regard des conditions. »

Championnat MotoGP après le GP d’Andalousie : 1. Quartararo 50 pts, 2. Viñales 40 (-10), 3. Dovizioso 26 (-24), 4. Nakagami 19 (-31), 5. P. Espargaro 19 (-31), 6. Rossi 16 (-34), 7. Miller 13 (-37), 8. A. Marquez 12 (-38), 9. Zarco 12 (-38), 10. Morbidelli 11 (-39)… NC. M. Marquez 0 (-50)

Marquez dévoile des images de sa fracture

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de