Jerez 2 : Rins a souffert et ça a payé



Alex Rins a terminé 10e d’un Grand Prix d’Andalousie disputé 8 jours après sa blessure à l’épaule. Un top-10 qui récompense les durs efforts physiques fournis tout au long du week-end.

Si, lorsque Alex Rins était dans les graviers du circuit de Jerez-Angel Nieto, samedi 18 juillet, on lui avait dit qu’il finirait dans le top-10 du Grand Prix d’Andalousie une semaine plus tard, il aurait sans doute signé. Victime d’une fracture et d’une luxation de l’épaule, le pilote Suzuki avait dû débuter sa saison 2020 par un forfait, dimanche dernier. De retour en piste malgré la douleur, il s’était fixé pour objectif de rallier l’arrivée et « prendre le plus de points possible », ce week-end.

Le simple fait de finir le Grand Prix représentait un défi pour l’Espagnol, souffrant et seulement 20e sur la grille. Du courage, mêlé aux nombreuses chutes et ennuis mécaniques de ses adversaires – 8 abandons au total, plus le forfait de Marc Marquez – lui ont permis de se hisser jusqu’en 10e position. « Six points qui ont le goût d’une victoire », a-t-il réagi.

Certes, Alex Rins cède en moyenne plus d’une seconde au tour à Fabio Quartararo. Mais sa situation personnelle le destinait plus à une course de survie que de performance. Il met tout de même derrière lui Tito Rabat, Bradley Smith (gêné dans la chute de Miguel Oliveira au départ) et Cal Crutchlow, lui aussi handicapé par des problèmes physiques après s’être fait opérer du scaphoïde mardi.

« La course était incroyable. J’ai souffert dès le moment où je me suis présenté sur la grille, avant le départ, raconte le pilote Suzuki. J’ai fait un super départ mais plus les tours passaient, plus j’avais mal. À 7 tous de l’arrivée c’était très difficile de continuer. Mais après tout le travail fait depuis la semaine dernière, de mon côté comme de celui des médecins et du team, je voulais juste continuer. Je n’ai jamais perdu foi en moi et cela m’a permis de prendre cette 10e place. »

« Je vais maintenant poursuivre ma rééducation, en espérant être en bien meilleure forme à Brno », conclut-il. Il dispose d’une dizaine de jours avant de reprendre la piste pour le Grand Prix de République-Tchèque, du 7 au 9 août.

Championnat MotoGP après le GP d’Andalousie : 1. Quartararo 50 pts, 2. Viñales 40 (-10), 3. Dovizioso 26 (-24), 4. Nakagami 19 (-31), 5. P. Espargaro 19 (-31), 6. Rossi 16 (-34), 7. Miller 13 (-37), 8. A. Marquez 12 (-38), 9. Zarco 12 (-38), 10. Morbidelli 11 (-39)… 16. Rins 6 (-44).

Jerez 2, Championnat : Quartararo et Yamaha aux commandes

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

1
Poster un Commentaire

1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] Jerez 2 : Rins a souffert et ça a payé […]