Jerez 2 : Sans Marquez, Nakagami a reçu plus de soutien



L’absence de Marc Marquez au Grand Prix d’Andalousie a permis à Takaaki Nakagami de bénéficier de plus de « conseils » de la part des cadres de Honda. Le Japonais a aussi travaillé en s’inspirant des données du pilote espagnol, et ça a donné une 4e place.

Après un week-end noir au Grand Prix d’Espagne, pour l’ouverture de la saison 2020 (Marc Marquez tombé, Cal Crutchlow blessé, 10 points marqués au total avec Takaaki Nakagami 10e et Alex Marquez 12e), Honda a connu des jours meilleurs une semaine plus tard, toujours au circuit de Jerez-Angel Nieto mais sur l’épreuve dite d’Andalousie.

Certes, Marc Marquez n’a pas réussi à aller au bout du Grand Prix, malgré sa tentative : il a pris la piste samedi mais a jeté l’éponge après deux séances d’essais, handicapé par la douleur à son humérus fracturé. Cal Crutchlow est lui parvenu à rallier l’arrivée dimanche, finissant 13e avec un seul bras valide. Le rookie, Marc Marquez, a profité des nombreux incidents de course pour rentrer dans le top-10 (8e). Mais la grande performance a été réalisée par Takaaki Nakagami, auteur du meilleur week-end de sa carrière en MotoGP.

Excellent aux essais libres (4e, avec le meilleur temps de la FP4), un peu déçu de sa qualification (8e, toutefois 5 places de mieux que la semaine précédente), le Japonais a passé la course autour des places du top-5, derrière le groupe qui se battait pour le podium. Les problèmes mécaniques de Francesco Bagnaia et Franco Morbidelli lui ont permis de se hisser à la 4e place. Lancé à la poursuite de Maverick Viñales et Valentino Rossi, il termine à une demi-seconde du podium. Son meilleur résultat dans la catégorie.

Un résultat qu’il doit notamment au soutien plus important que lui a donné Honda, en l’absence de Marc Marquez. « Marc n’a pas pu faire la course et Takeo Yokoyama, directeur technique au HRC, est venu beaucoup de fois dans notre box, a-t-il expliqué à Motorsport. Il a regardé mon pilotage en comparant les données avec celles de Marc, et m’a donné des conseils sur comment freiner la moto. On me disait ‘Marc fait ça, on va essayer’. Alberto Puig, chef de l’équipe Repsol Honda, est aussi venu plusieurs fois me saluer et m’a donné quelques conseils pour la course. »

« Il y a eu un soutien très chaleureux du HRC et c’est bien pour le futur », se réjouit-il. Intégré au projet MotoGP Honda en 2018, il avait montré de beaux progrès l’an dernier (plusieurs tops-10) avant d’être freiné par une blessure. Son contrat pour 2021 n’a pas encore été signé, mais il devrait poursuivre dans l’équipe satellite LCR Honda Idemitsu.

Takaaki Nakagami s’est aussi grandement inspiré des données de Marc Marquez, et continuera à le faire puisque cela a porté ses fruits. « Maintenant je commence à mieux comprendre cette moto de 2019. Elle est difficile mais elle a un grand potentiel. Nous pouvons continuer à apprendre et c’est toujours bien de regarder les données de Marc, essayer de très bien comprendre la moto. La prochaine course sera sur un circuit complètement différent, Marc reviendra et je veux continuer à observer et me concentrer sur ses données. Et si je fais les bons réglages, je pourrai lutter pour le podium très bientôt. »

Championnat MotoGP après le GP d’Andalousie : 1. Quartararo 50 pts, 2. Viñales 40 (-10), 3. Dovizioso 26 (-24), 4. Nakagami 19 (-31), 5. P. Espargaro 19 (-31), 6. Rossi 16 (-34), 7. Miller 13 (-37), 8. A. Marquez 12 (-38), 9. Zarco 12 (-38), 10. Morbidelli 11 (-39)…

Jerez 2, Marquez : « J’ai écouté mon corps »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de