Jerez 2, Viñales : « Quartararo part favori »



Homme le plus rapide du vendredi à Jerez de la Frontera, Maverick Viñales a fait des progrès avec le pneu dur à l’avant, ce qui lui faisait défaut lors du précédent Grand Prix. Il espère pouvoir lutter avec Fabio Quartararo en course.

La vitesse, Maverick Viñales l’a à Jerez. Il l’a prouvé au Grand Prix d’Espagne, la semaine dernière, en se qualifiant 2e puis en roulant devant. Seulement, il n’a pas su tenir le rythme, notamment handicapé par un choix de pneumatiques jugé erroné – il a mis le medium à l’avant, quand les autres étaient en dur.

De retour à Jerez, le pilote Yamaha a donc dédié une partie de sa journée de vendredi à travailler avec le pneu dur à l’avant, dans l’optique de l’utiliser en course. Il l’a fait en FP2 et s’en est bien tiré, avec des chronos en 1’38 et la 5e place de la session. Quatre heures plus tôt, il avait dominé la FP1 en 1’37.063, chrono proche de son record personnel (1’36.844), qui lui a assuré la première place au cumul des deux séances.

« Par rapport au pneu dur (avant) je me suis senti très bien, bien mieux que la semaine dernière, se réjouissait-il vendredi soir. J’ai réglé la moto en pensant plus au pneu dur et ça a vraiment bien marché, je suis content. En FP1 j’ai fait un ‘time attack’ et en rythme j’avais un très bon grip. Les conditions étaient les plus chaudes, donc très content du travail. »

Vaincu par Fabio Quartararo dimanche, l’Espagnol veut prendre sa revanche. S’il considère le tricolore comme le favori ? « Bien sûr, il a gagné ce statut, répond-il. Il est premier au championnat, ça veut dire que c’est l’homme à battre, je crois qu’il part comme favori. En plus, Jerez est une de ses pistes favorites, donc si nous sommes là dimanche avec lui ce sera important. » Maverick Viñales a d’ailleurs suivi son adversaire sur un tour en FP2, avant que le Français ne s’écarte. « Moi je ne l’aurais pas laissé (prendre ma roue) », a reconnu Mack.

Ces quelques kilomètres passés à l’observer pourraient l’aider à gagner de précieux centièmes. « Au début j’étais avec Fabio, essayant de comprendre où je peux améliorer, où je sais que je suis meilleur. J’ai pu voir pas mal de choses positives et je crois que nous les utiliserons pendant le week-end. Puis j’ai fait des essais de maps et d’électronique, toujours important quand il fait chaud, pour chercher ce point où progresser. C’est important, surtout pour la viabilité des pneumatiques. Après j’ai recommencé à accélérer et nous avons eu un bon rythme. Je crois que Fabio comme moi sommes très similaires en rythme et c’est bien, je crois qu’il peut y avoir bataille. »

Chronos FP1 MotoGP

Chronos FP2 MotoGP

Programme/horaires du Grand Prix d’Andalousie

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

1
Poster un Commentaire

1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] Yamaha veut sa revanche face à celui du team Petronas. « C’est l’homme à battre », déclarait Mack vendredi soir, à l’issue des deux premières séances d’essais libres, où il avait la […]

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store