Jerez, Bagnaia (Q2) : « Avoir le même matériel que les pilotes d’usine me motive »



Quatrième de la Q2, Francesco Bagnaia a réalisé la meilleure qualification de sa carrière en MotoGP. Une très bonne chose pour les négociations de son contrat 2021.

Ducati a demandé à Francesco Bagnaia d’élever le niveau, et le champion du monde Moto2 2018 est en train de remplir sa part du contrat à Jerez. Ce samedi, il a fait office de meilleur pilote de la marque italienne en se qualifiant 4e, à moins d’un dixième de la première ligne de Marc Marquez (3e), avec un chrono de 1’36.955. Même lui en est surpris. « Je suis content de cette journée, a-t-il expliqué à Gpone. Pendant le week-end nous avons utilisé une stratégie différente de d’habitude et ça a fonctionné. Vendredi je me suis concentré sur le rythme de course, et en FP3 j’ai réussi à accéder directement en Q2. Je ne me serais jamais attendu à rouler sous les 1’37. »

Le poleman, Fabio Quartararo, est 250 millièmes devant. Or, le pilote Pramac assure que c’est équivalent au temps qu’il a perdu quand Alex Rins est tombé, dans les derniers instants de la séance. « C’est dommage parce que d’après la télémétrie, j’ai perdu un quart de seconde à cause de la chute de Rins. Mais la quatrième place est déjà très bien. » C’est surtout la première de sa carrière.

Sa prestation arrive à point nommé : son contrat pour 2021 n’a pas encore été signé, et ce sont de bons points marqués en vue de son renouvellement chez Pramac Racing. Ducati le cite même comme possiblement transférable dans l’équipe d’usine, si Andrea Dovizioso venait à ne pas continuer. Francesco Bagnaia doit encore faire ses preuves en course, mais remercie la marque de lui avoir fourni une GP20 cette saison, alors qu’il avait une GP18 en 2019.

« Mon objectif est de rester avec Ducati l’an prochain. Pour le moment la saison commence et je ne sais pas comment les choses vont évoluer. L’an dernier j’avais du mal avec la Ducati au freinage. Savoir qu’aujourd’hui j’ai le même package que les pilote d’usine m’a donné de la motivation, parce que cela signifie que Ducati croit en moi et c’est super. »

Il n’avait pas franchi l’arrivée du Grand Prix d’Espagne en 2019. Cette année, il se fixe pour objectif de finir à moins de 10 secondes du vainqueur. « Je suis convaincu que j’ai un bon rythme, mais dans la première partie de la course je vais devoir essayer de rester collé au groupe de tête. Je me sens en pleine confiance avec la moto cet c’est positif. Je m’attends à ce que ce soit une course où il va falloir gérer. J’aimerais terminer avec moins de 10 secondes d’écart sur le premier. »

Inutile de lui parler de podium, car ‘Pecco’ veut éviter de s’enflammer. Il prétend qu’une place dans les dix premiers serait un bon résultat pour lancer sa de saison. « Pour le moment mon objectif est de rester dans le top-10, puis si j’arrive à faire quelque chose de plus ce sera encore mieux. Honnêtement je ne veux même pas penser au podium. »

Jerez – Grille de départ MotoGP :
1. Fabio Quartararo
2. Maverick Viñales
3. Marc Marquez
4. Francesco Bagnaia
5. Jack Miller
6. Cal Crutchlow
7. Pol Espargaro
8. Andrea Dovizioso
9. Alex Rins
10. Franco Morbidelli
11. Valentino Rossi
12. Joan Mir
13. Brad Binder
14. Danilo Petrucci
15. Takaaki Nakagami
16. Aleix Espargaro
17. Miguel Olvieira
18. Bradley Smith
19. Tito Rabat
20. Johann Zarco
21. Alex Marquez
22. Iker Lecuona

Programme/horaires TV du GP d’Espagne

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Articles recommandés

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store