Jerez : Binder, position challenger



Et si Brad Binder était l’un des favoris du Grand Prix d’Espagne ? L’actuel meilleur pilote KTM du peloton avait eu un rythme d’enfer à Jerez l’an dernier, et n’a cessé d’améliorer ses résultats cette saison : 14e, 8e, 5e. Le podium comme prochaine étape ?

Des deux courses de Jerez 2020, on se souvient surtout des victoires de Fabio Quartararo, de la blessure puis tentative de retour de Marc Marquez ou encore du podium de Valentino Rossi. D’autres éléments sont passés plus inaperçus. Notamment la prestation de Brad Binder, alors rookie.

Il faut dire que sur le papier, les résultats obtenus lors de ces Grands Prix d’Espagne (13e) et d’Andalousie (abandon sur chute) n’ont pas spécialement de quoi relever de la performance. Mais il faut savoir lire entre les lignes des feuilles de chronos pour comprendre qu’il faisait déjà partie des plus rapides.

Jerez 1, d’abord : parti 15e et arrivé 13e, Brad Binder a perdu plus de 25 secondes à cause d’un tout-droit. En déduisant ces secondes de son temps final, on le retrouve à la deuxième place de la course. Rien que ça. Certes, « j’ai surtout roulé seul après mon erreur. En groupe c’est une autre histoire. Si vous roulez devant, vous avez beaucoup de pression », relativisait-il alors. Tout en précisant qu’il se voyait quand même capable de jouer le top-5. Mais estime que le top-5 était à prendre

Jerez 2, ensuite, épreuve gâchée par un accrochage avec Miguel Oliveira au départ, puis une chute un peu plus tard. Mais entre ces deux fautes, le Sud-Africain a encore dérouler un rythme digne des meilleurs. Plus rapide que celui de Takaaki Nakagami, arrivé quatrième à une demi-seconde du podium. Deux semaines plus tard, Brad Binder remportait à Brno sa première victoire en MotoGP, et la première de l’histoire de KTM dans la catégorie reine.

À l’époque rookie en pleine découverte de la KTM RC16, Brad Binder aborde cette fois le Grand Prix d’Espagne en chef de file des Oranges. Il vient d’être le fer de lance de KTM sur les deux dernières épreuves, celles de Doha (8e) et du Portugal (5e). Ses performances montrent le chemin, et tirent le groupe vers le haut, ainsi que l’a mentionné Hervé Poncharal (Tech3 KTM Factory Racing) en route pour Jerez : « Nous devons travailler avec le package que nous avons, avec les pneus que nous avons, et nous avons vu avec Brad Binder que ça fonctionne bien. »

À voir jusqu’où ça va bien fonctionner ce week-end. Si le Sud-Africain parvient enfin à corriger le tir en qualification et éviter les gouttes d’eau en course, le premier podium KTM de la saison ne devrait pas être loin.

Rossi se plaint de Binder : « Certains pensent juste à leur course, pas aux autres »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments