Jerez, J2 : Une journée à oublier pour Miller



Pour la première fois depuis le début de la saison, la tendance est inversée : Jack Miller qui jusqu’à présent brillait, montant sur le podium à Austin, s’élancera depuis la quinzième position à l’occasion du Grand Prix d’Espagne. Une déroute andalouse pour l’Australien, quand son principal adversaire, dans la quête du guidon officiel en 2020, Danilo Petrucci partira du septième rang. L’officiel Ducati qui s’est avéré être des plus efficaces !

Et pourtant, il a tout donné l’Australien. Ce qui au final, lui a valu une chute, fort heureusement sans conséquence. Il commente cette journée qu’il estime très décevante :« Ce fut une journée difficile. Le drapeau rouge de la FP3 ne m’a pas permis de profiter pleinement du pneu tendre. J’ai essayé avec les médiums mais évidemment ce n’était pas facile. En Q1 j’ai du lutter avec le vent. Je reste cependant très confiant pour la course car j’avais un bon rythme. »

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de