Jerez : Michelin prend ses précautions



Sur une piste du Grand Prix d’Espagne qui a été en partie refaite, les pilotes ne disposent pas de trois choix de pneus à l’avant et à l’arrière, mais de quatre.

De nombreuses sections de la piste de Jerez de la Frontera ont été resurfacées l’hiver dernier. Et qui dit nouvel asphalte, dit allocation plus étoffée. Michelin Motorsport a en effet décidé d’apporter un pneu de plus, à l’avant comme à l’arrière.

Les pilotes du MotoGP auront ainsi à disposition un soft, un médium et deux durs. À l’arrière, les gommes seront néanmoins asymétriques avec un côté droit renforcé, le circuit étant composé de 8 courbes à droite contre 5 à gauche. En cas de pluie – cas de figure très peu envisageable, mais jamais à écarter – Michelin a également prévu des pneus rainurés, softs et médiums.

Piero Taramasso (Michelin) : « C’est un test important pour Michelin, qui nous rappelle notre retour en MotoGP en 2016 lors que nous n’avions aucune donnée sur de nombreux circuits. On est un peu dans la même situation ce week-end car la piste a été beaucoup resurfacée depuis nos tests de novembre dernier. Pour cette raison, nous sommes autorisés à proposer quatre pneus slicks avant et quatre arrière.

Nous avons sélectionné une gamme en fonction des informations que nous avions collectées l’an passé, à celles fournies par le maître d’œuvre des travaux et par le circuit. Nous sommes confiants et nous avons hâte d’évoluer en Europe après deux séances d’essais et trois courses outre-mer. »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de