Jerez : Morbidelli (7e) meilleur pilote satellite



Longtemps à la lutte pour le podium du Grand Prix d’Espagne, Franco Morbidelli a finalement rétrogradé et terminé septième. Mais l’Italien repart de Jerez avec du positif plein la tête, et sa première de l’année comme meilleur pilote satellite.

« Cette septième place conclut un bon week-end » : ainsi Franco Morbidelli tire-t-il le bilan de Jerez 2019. Le pilote Petronas a fait le show le samedi (2e en qualification) comme en course. Parti dans les échappements de Marc Marquez, il a tenu bon durant quelques tours, avant de finalement lâcher prise. « Nous étions très rapides au départ de la course, je me sentais bien et dans le rythme des leaders. J’étais aussi à l’aise avec les pneus, même si au fil des tours j’ai baissé d’un cran car la situation changeait. »

Après avoir baissé en rythme, l’Italien a regagné quelques dixièmes, grâce à sa bonne gestion des pneus. S’il n’a pu résister au retour de Valentino Rossi, Morbidelli a su donner la réplique à Cal Crutchlow, et décrocher la place de meilleur pilote privé. « C’est une chose positive, que nous devrions répéter à de nombreuses autres reprises. C’est un bon résultat pour nous, cela montre que nous progressons chaque jour. »

Avec ce résultat, Morbidelli se maintient dans le top-10 du championnat. Dans la lutte pour la place de meilleur pilote satellite, il n’est qu’à 4 longueurs du leader de ce classement, l’Australien Jack Miller.

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de