Jerez, MotoGP (Q2) : Fabio Quartararo puissance 4



Fabio Quartararo est bien le plus fort à Jerez. Poleman en 2019 et 2020 (x2), le tricolore n’a pas dérogé à la règle et se présentera en premier sur la grille du Grand Prix d’Espagne, dimanche, pour sa quatrième pole consécutive  en Andalousie. Franco Morbidelli et Jack Miller l’accompagneront en première ligne, tandis que Johann Zarco (6e) partira depuis la deuxième.

Si on a souvent écrit que Phillip Island était le jardin de Valentino Rossi, le circuit de Jerez-Angel Nieto est bien celui de Fabio Quartararo. Le Français réalise jusqu’à présent un week-end idéal en Andalousie où, pour sa quatrième venue en MotoGP, il est allé chercher sa quatrième pole consécutive. De quoi confirmer un peu plus le statut de favori qui lui est assigné après ses deux succès ici en 2020, et ses deux récentes victoires à Losail et Portimao.

Dominateur de bout en bout, El Diablo n’a pas battu le record absolu du circuit (1’36.584), mais son 1’37.755 s’est révélé suffisant pour enlever la première place. Il devance de 57 millièmes son ancien coéquipier Franco Morbidelli, en première ligne pour la première fois de l’année. Jack Miller (3e) complète la première rangée et s’offre une petite revanche sur son coéquipier Francesco Bagnaia (4e), après avoir été jeté dans son ombre ces dernières semaines.

À l’aise dans les enchaînements de Jerez, Takaaki Nakagami (5e) n’a pas réussi à répéter son chrono de la FP3 (1’36.985, contre 1’37.008 cette fois) mais a de quoi être satisfait de sa journée. Il fait office de meilleur pilote Honda, et de loin puisqu’il faut ensuite descendre au 12e rang pour trouver Stefan Bradl. Les pilotes Repsol Honda Pol Espargaro (13e) et Marc Marquez (14e) sont eux restés coincés en Q1.

Un peu plus en retrait aux essais libres, Johann Zarco (6e) signe une belle qualification et fermera la deuxième ligne, après avoir frôlé le chrono en 1’36. Son habileté à prendre de bons départs avec la Ducati Desmosedici GP21 pourrait lui permettre d’être dans le groupe de tête dès les premiers kilomètres dimanche.

Cette même mission s’annonce plus difficile pour Maverick Viñales (7e), repoussé à une inconfortable troisième ligne et qui devra, contrairement au Portugal, ne pas retomber dans ses travers. Aleix Espargaro (8e) manque son objectif de top-6 de peu – 31 millièmes d’écart –, lui qui craint d’avoir du mal à dépasser ici avec l’Aprilia. Suivent les deux hommes du Team Suzuki Ecstar, Alex Rins (9e) et Joan Mir (10e), pas étincelants mais dont on connait les capacités à faire des remontées.

La remontée est aussi la spécialité de Brad Binder (11e), seul pilote KTM en Q2 et dont on peut attendre une belle prestation en course, s’il parvient à tirer son épingle du jeu. Ce 11e rang constitue son meilleur résultat de l’année aux essais, et confirme un peu plus l’ascendant qu’il est en train de prendre sur Miguel Oliveira (16e)

Jerez (GP d’Espagne) – Q2 MotoGP :

Suite de la grille (non-qualifiés en Q2) :
13. Pol Espargaro
14. Marc Marquez
15. Enea Bastianini
16. Miguel Oliveira
17. Valentino Rossi
18. Luca Marini
19. Danilo Petrucci
20. Alex Marquez
21. Iker Lecuona
22. Lorenzo Savadori
23. Tito Rabat

Programme/Horaires TV
Palmarès du GP

Records du circuit
Classement du championnat

Pronostics Jerez : Nos cadeaux Rossi vous attendent !

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments