Jerez, Q2 MotoGP : Espargaro renversant, KTM étonnant !



Tombé à quelques minutes des qualifications, Aleix Espargaro a signé la performance de la matinée en allant chercher la pole position du Grand Prix d’Espagne malgré les circonstances. Il partira devant Jack Miller et Jorge Martin, et dans un top-6 où figurent trois KTM RC16. Les Français Johann Zarco (8e) et Fabio Quartararo (16e) n’ont pas connu un samedi matin mémorable.

Quand, en fin d’essais libres, Aleix Espargaro a fini dans le bac à graviers du virage 11, certains ont pu se dire que son niveau de confiance allait chuter avant la qualification. Que le beau travail du vendredi, terminé au sommet du classement des essais, n’allait pas payer. D’autant plus que la machine étant endommagée, il ne lui restait plus qu’une Aprilia RS-GP pour la qualification qui suivait. À ceux qui doutaient de lui, le pilote espagnol a répondu avec un chrono : 1’37.216. Pas le record du circuit de Jerez, du fait des conditions de piste – une petite averse est tombée juste avant la Q2. Mais le meilleur temps de la séance, lui permettant de décrocher sa cinquième pole position en MotoGP.

Treize jours après sa chute à Austin, le vainqueur du Grand Prix d’Argentine 2021 a soif de revanche et se verrait bien la prendre à Jerez ce week-end. Il devra pour cela contenir les assauts de l’Australien Jack Miller, second sur la grille et lui aussi revanchard après avoir laissé filer un podium aux États-Unis début avril. Avec eux en première ligne, Jorge Martin aura également son mot à dire. Curiosité du jour : les trois premiers de la qualification sont tous tombés lors de la dernière course.

Passés par la Q1 quelques minutes plus tôt, Brad Binder (4e) et Francesco Bagnaia (5e) s’en tirent bien et ouvriront la deuxième file. Ils y retrouveront le pilote d’essai Dani Pedrosa (6e), impressionnant wild-card ce week-end. Sa présence donne des ailes aux KTM RC16 qui sont trois dans le top-10 ce samedi matin. Septième, Miguel Oliveira fait office de meilleur pilote satellite pour 20 millièmes devant Johann Zarco (8e), et 70 devant Luca Marini (9e). Maverick Vinales a dû assister, impuissant 10e, au triomphe de son coéquipier qu’il tentera de rejoindre en course. Il aura à sa droite la première Honda, celle de Takaaki Nakagami (11e), sur le circuit de son meilleur résultat en MotoGP – une 4e place en 2020. Alex Marquez ferme la marche de la Q2 au 12e rang.

Fabio Quartararo était le grand absent de cette séance, lui qui était sur cinq qualifications en première ligne sur cinq – dont quatre poles – en MotoGP. Le Français est resté coincé en Q1 et partira 16e, son pire résultat depuis son arrivée en catégorie reine, en 2019. Il n’est pas le seul « gros poisson » du peloton à avoir bloqué au repêchage : le leader du championnat, Marco Bezzecchi (13e), mais aussi le vainqueur du dernier Grand Prix en date à Austin, Alex Rins (18e), sont en deuxième partie de classement. Et le week-end andalou n’en a certainement pas fini avec les surprises.

Grand Prix d’Espagne à Jerez – Q2 MotoGP :

Suite de la grille (Q1) :
13. Marco Bezzecchi (Ducati)
14. Franco Morbidelli (Yamaha)
15. Fabio di Giannantonio (Ducati)
16. Fabio Quartararo (Yamaha)
17. Raul Fernandez (Aprilia)
18. Alex Rins (Honda)
19. Stefan Bradl (Honda)
20. Joan Mir (Honda)
21. Augusto Fernandez (GasGas)
22. Jonas Folger (GasGas)
23. Iker Lecuona (Honda)
NC. Enea Bastianini (Ducati)

Horaires du samedi à Jerez

Dans cet article

2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Donk
9 mois il y a

Jorge Martin est aussi un pilote satellite

8 mois il y a

The visuals used in this post are eye-catching and enhance the message. נערות ליווי