Jerez, Rossi (J1) : « Même problème que l’an dernier »



Valentino Rossi a du mal avec sa Yamaha dès que les températures s’élèvent, alors que la chaleur estivale assomme Jerez de la Frontera, théâtre du Grand Prix d’Espagne. Il se voit difficilement entrer directement en Q2 samedi.

Première journée officielle de la saison 2020 très compliquée pour Valentino Rossi. Classé 13e en Fp1 puis 20e en FP2, le nonuple champion du monde ne s’est jamais montré en mesure de rivaliser avec les meilleurs. Les écarts ne sont pas grands (environ 8 dixièmes le matin, 1.1 seconde l’après-midi), mais suffisants pour le faire figurer dans la deuxième partie du tableau. Sa situation est la même que lors du test de mercredi, a-t-il expliqué : chrono similaire en pneu soft le matin, difficultés avec le rythme l’après-midi.

« Nous travaillons, nous essayons d’améliorer l’adhérence pour aller plus vite », déclare l’italien, qui qualifie sa nouvelle Yamaha de « moto encore jeune, donc il faut du temps et des kilomètres pour trouver les meilleurs réglages ». En revanche, un souci revient : le grip à l’arrière quand la piste commence à se réchauffer. Et quand on sait que la température au sol devrait dépasser les 50 degrés en course, dimanche, c’est forcément inquiétant

« Mon problème est le même que l’an dernier : j’ai des soucis avec la température et l’adhérence du pneu arrière. Aujourd’hui je n’ai jamais été rapide et dans l’après-midi, avec la chaleur, j’ai eu encore plus de mal. Je ne me sens pas à l’aise sur la M1, je ne peu x pas entrer rapidement dans les virages et j’en ressors lentement. »

Valentino Rossi dit ne pas ressentir de problème physique particulier en raison de la chaleur. Il ne veut pas faire de son état de forme à 41 ans une excuse. « L’an dernier j’étais rapide à Sepang, et plus lent à Valence où il faisait plus froid. Tout dépend du fonctionnement des pneus. Physiquement je me sens bien, en Italie il fait chaud donc je suis habitué à ce climat. »

Étant 13e au cumul des deux séances, le pilote Yamaha n’est actuellement pas qualifié pour la Q2. Il lui faudra gagner quelques dixièmes et entrer dans le top-10 pour ne pas avoir à disputer le repêchage. Les 19 premiers se tiennent en moins d’une seconde. Valentino Rossi est à 2 dixièmes du 10e, mais le 19e n’est qu’à 2 dixièmes de lui. Pas le droit à l’erreur, donc. « La FP3 sera très importante, il faudra figurer dans le top-10 mais ce sera difficile au regard des performances d’aujourd’hui. » Rendez-vous à 9h55 pour les premiers éléments de réponse.

Programme et horaires du GP d’Espagne

Jerez : Tous les qualifiés provisoires avant les FP3

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

1
Poster un Commentaire

1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] et que Franco Morbidelli (7e) avait montré des ressources, Valentino Rossi (8e) était lui en souffrance sur la piste andalouse. L’Italien s’en est finalement sorti en claquant un […]

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store