Jerez : Syahrin a besoin de s’en sortir



Depuis son arrivée chez Tech3 KTM, Hafizh Syahrin n’y arrive pas. Après une bonne première saison au guidon de la Yamaha, le Malaisien n’a pas pris la mesure de sa nouvelle monture. Cela s’est vu au Qatar (20e), en Argentine (16e), au Texas (18e). Les écarts avec les leaders sont énormes.

« Une grosse déception car nous connaissons son potentiel » ; « Il a des hauts et des bas, nous ne comprenons pas comment il est possible d’avoir autant de différence » ; « Il y a encore du travail à faire pour lui » : Hervé Poncharal n’a pas mâché ses mots à son égard (lire ici).

Syahrin le reconnaît : « Pour le moment, cette saison est assez difficile. Nous avons souffert durant la première course, amélioré lors de la seconde, mais à nouveau eu des difficultés au Texas. Je ne comprends pas tout pour le moment, mais je crois que nous pouvons nous battre. »

Le pilote KTM a besoin de retrouver la confiance. Donc besoin de réussir son Grand Prix d’Espagne ce week-end, sur une piste de Jerez qui n’est pas sa favorite. Mais il se sent « mieux préparé, parce qu’après Austin j’ai travaillé dur sur ma condition physique. J’espère arriver à Jerez en bonne forme. Je souhaite vraiment que nous puissions améliorer nos sensations, d’autant plus que nous allons à voir certaines choses à tester ici. Je vais essayer de rester avec d’autres pilotes pour apprendre. J’espère le meilleur, je vais donner le meilleur ».

Poncharal sur Hafizh : « L’écart était énorme »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

2
Poster un Commentaire

1 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de
fred-bear

Difficile de rouler en gp en camion poubelle

Non-A

Venant de la part d’un éboueur de propos que vous êtes, ça se comprend.