Jerez, Zarco (J1) : « Je suis en bonne voie »



Onzième en FP1 puis huitième en FP2, Johann Zarco a débuté du bon pied son Grand Prix d’Espagne, le premier sur la Ducati. Il est satisfait de lui mais sent qu’il doit encore s’habituer à la Desmosedici. « Les résultats amèneront de bonnes choses pour le futur. »

De bons essais libres : « Je n’avais jamais roulé aussi vite à Jerez. Je suis content. Je savais que la FP1 était le bon moment pour être rapide parce que les conditions fraîches y aident. 1’37.9 est plutôt bien, mais pas assez pour être dans le top-10. Beaucoup de pilotes ont été rapides et on était très proches. En FP2 j’ai essayé de garder un pneu usé et de voir ce qu’on pouvait faire avec. »

« J’arrive à mieux piloter la moto pour être plus dans le style Ducati, et chez Ducati ils arrivent à adapter la moto et à régler de petites choses. Mettre tout ça bout à bout fait que j’ai réussi à faire de bons chronos en FP2, à boucler quelques tours en 1’38.7/1’38.8. C’est positif, c’est un bon signe, tout le monde n’y arrive pas. Ce qui me manque c’est de faire 10-12 tours consécutifs. »

Mieux connaître la moto : « Pour l’instant c’est difficile parce que ce que je fais sur la moto n’est pas encore automatique. Je dois réfléchir et me pousser, il y a de nouvelles limites que je dois apprendre. Je dois être toujours au maximum pour aller chercher les chronos et avoir un rythme élevé comme les autres. Mais je suis sur la bonne voie, car chaque fois que je progresse, la moto répond plutôt bien et me montre que je peux pousser. »

S’inspirer des pilotes Ducati : « Savoir que la moto est compétitive et capable de gagner m’aide à me pousser encore plus, me permet de savoir qu’il y a des points précis sur lesquels je peux progresser. (…) J’ai pu suivre Miller, il est dans une bonne période, rapide et a aussi a dû apprendre toutes ces choses-là. C’est plus difficile de suivre Dovizioso car il connaît parfaitement la moto, il fait tout parfaitement. En FP1 Dovi m’a suivi quand j’ai fait mon meilleur temps et c’est une chance. Il venait de faire son chrono, a ralenti et s’est mis derrière moi. Puis il a fait de bons commentaires à Ducati à mon sujet. C’est un pilote et une personne fantastique. »

2021 : « L’objectif est de rester chez Ducati. Il y a toujours ce rêve d’avoir la moto de Dovizioso, on ne sait pas ce qu’il va faire, s’il va continuer ou pas l’an prochain, c’est toujours un point d’interrogation, donc pourquoi pas ? C’est un rêve et je veux rêver. Il  y a aussi une place chez Pramac. pour avoir une moto de cette année, similaire à la moto d’usine. Mais même là où je suis en ce moment, j’ai besoin de travailler, de m’habituer à la Ducati et je prends beaucoup de plaisir avec Avintia pour l’instant. Donc je pousse et les résultats amèneront de bonnes choses pour le futur. Mais pour l’instant je ne peux pas me concentrer sur 2021. »

Programme et horaires du GP d’Espagne

Ducati garde un oeil sur Zarco pour la Ducati officielle

Source : Motorsport / interview MotoGP.com

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

2
Poster un Commentaire

2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] Français l’a dit à ses débuts, il a besoin de temps pour bien connaître la machine et commencer à en « trouver les limites ». Mais il est […]

[…] l’a dit à ses débuts, il a besoin de temps pour bien connaître la machine et commencer à en « trouver les limites ». Mais il est […]