Jerez, Zarco : Pas un circuit Ducati ? Bagnaia a montré que ce n’était pas un problème



Tombé à Portimao à cause d’un problème avec sa boîte, Johann Zarco arrive à Jerez pour repartir de l’avant. Et le fait que la Ducati ne soit pas donnée pour favorite sur ce tracé sinueux ne l’inquiète pas : Francesco Bagnaia a été compétitif ici l’an dernier, cela montre donc que c’est possible.

Prendre le jus : « Il y aura un rythme à trouver car c’est un petit circuit pour une moto puissante. J’espère qu’on trouvera le bon rythme et je pense que vais pouvoir car à chaque fois, avec la Ducati, et avec le pas en avant fait chez Pramac, je suis plus rapide partout. Donc j’arrive ici avec un état d’esprit positif pour bien travailler, trouver les quelques petites choses qui peuvent donner le contrôle pour jouer le podium. Ou même la victoire si tout se passe parfaitement bien. »

Pas un circuit Ducati… sur le papier : « Ici nous avons une des plus basses vitesses de pointe (du calendrier). On ne dépasse pas les 300 km/h. Sur certains autres circuits, on peut perdre quelques dixièmes dans un secteur mais on les rattrape dans la ligne droite. Ici non. Les sensations dans les virages sont parfois plus difficiles à trouver sur la Ducati. (Mais) les Ducati progressent dans ce domaine depuis quelques années. Pecco est un bon exemple car sur les petits circuits, comme dans les virages serrés de Portimao, il arrive à bien passer. Il y a donc un moyen de piloter la moto, ou une confiance à avoir lors des freinages pour passer ce cap »

Le Jerez 2020 de Bagnaia comme exemple : « Je suis concentré pour continuer à bosser un peu sur le pilotage pour bien passer ces virages lents. Ce n’est pas le problème de la Ducati mais un problème de confiance et de pilotage. Dans ces petits virages, Bagnaia est confiant et fait la différence. C’est signe que la Ducati en est capable, et ça me motive beaucoup car ça t’enlève plein de doutes de la tête et ça permet de travailler sur soi-même. Sur un circuit peut-être théoriquement plus difficile pour nous, ce qu’on prendra sera très bon à prendre. Et mieux on le prendra, mieux ce sera pour les circuits qui arrivent. »

« Jerez est un circuit que tout le monde connaît très bien. C’est une piste un peu difficile pour utiliser notre potentiel en ligne droite, mais la moto fonctionne très bien à d’autres endroits. C’est pourquoi la confiance peut être grande, tout comme (avec) la très bonne performance de Pecco l’an dernier. Sa performance lors de la dernière course à Portimao me donne cette confiance, qu’il y a encore des choses à trouver en pilotage pour être vraiment à l’aise dans la lutte au championnat et jouer le podium. Même à Jerez. Pour moi, c’est une très bonne façon de voir ce week-end de course où je pense que nous aurons de bonnes conditions météo.

Attention à Marquez : « Vu ce qu’il s’est passé ici l’an dernier, je m’attends à ce que Fabio soit très fort. On sait que ça marche très bien pour la Yamaha ici. Il y a aussi Marquez qui a été plutôt bon pour un week-end de remise en forme à Portimao, en sachant que ce n’était pas vraiment un circuit pour la Honda,qu’il ne connaît pas particulièrement bien et qu’il se testait physiquement. Là il sait qu’il est mieux physiquement, sur un circuit où la Honda fonctionne très bien car ils ont testé tout l’hiver, et qu’en plus il aime bien. Donc à mon avis, il y a moyen qu’il nous surprenne. »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notifier de
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments

top gay dating sites for iphone

Jerez, Zarco : Pas un circuit Ducati ? Bagnaia a montré que ce n’était pas un problème – GP Inside