Johann Zarco : « Apprendre de nouvelles choses sur la Ducati »



S’adapter à la Ducati pour « la comprendre et gagner des courses avec » : tel est l’horizon qui a été fixé par Johann Zarco en marge de la présentation de l’équipe Reale Avintia Racing.

Les trois journées du test de Sepang ont permis à Johann Zarco de faire connaissance avec sa nouvelle monture, la Ducati Desmosedici GP19. À l’arrivée, 147 tours ont été bouclés et il a battu son record personnel sur le circuit (1’58.951), terminant 17e du classement combiné.

À peine rentré de Malaisie, le double-champion du monde Moto2 a retrouvé son prototype, mais à l’arrêt. Il était en effet exposé aux flashs des caméras devant le Hard Rock Café d’Andorre-la-Vieille, où se tenait la présentation 2020 du team Reale Avintia Racing.

L’occasion, pour Johann Zarco, de revenir sur ses débuts, comme déjà fait ces derniers jours (lire ici). La Ducati ne convient pas naturellement à son style de pilotage, il n’a pas été aussi à l’aise qu’il pouvait s’y attendre, mais ses premiers progrès lui donnent de l’optimisme. Il mesure le travail à accomplir :

« J’ai découvert que la puissance est fantastique, cependant je m’y attendais. Mais ensuite, je m’attendais à être plus à l’aise immédiatement. Au final je dois apprendre quelques nouvelles choses, mais une fois que je peux appliquer ce nouveau pilotage, tout devient meilleur, donc je suis content. Il y a un dur travail à fournir mais je me sens également fort pour l’effectuer. »

La Ducati est-elle une moto « difficile » ? Johann Zarco sourit à la question du journaliste. « Si la moto peut gagner, alors ce ne sera pas une moto difficile. Donc j’espère juste pouvoir comprendre la moto pour gagner des courses. » En 2019, trois Grands Prix – Qatar (Losail), Italie (Mugello), Autriche (Spielberg) ont été remportés par la Desmosedici GP19.

Chez Ducati, Luigi Dall’Igna montre pour l’instant satisfaction à l’égard du Français : « Zarco a commencé le premier jour en faisant un travail un peu différent, parce qu’avec lui nous avons expérimenté un réglage assez différent de notre réglage standard, pour recueillir des informations. Il faut aussi prendre en compte que c’était sa première prise de contact avec la Ducati, puisqu’il a manqué les tests de Valence et de Jerez, donc je n’attendais rien de plus de lui. Je suis content de l’attitude qu’il a pour affronter ce nouveau challenge. Il y a bien sûr du travail à faire, mais je suis assez confiant. »

Test Sepang, Zarco (J3) : « Je peux être plus rapide »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de