Johann Zarco : « J’ai reçu des messages de soutien »



C’est peu de dire que Johann Zarco a connu un mois d’août fait de hauts et de bas. Parmi les hauts, on peut citer la pole position à Brno, le podium le lendemain ou encore la première ligne à Spielberg 2. Dans les bas, on pense inévitablement à son accident lors du Grand Prix d’Autriche, où il s’est accroché avec Franco Morbidelli.

Blessé physiquement – fracture du scaphoïde –, le pilote français a aussi reçu une salve de critiques, de la part des personnes qui le considèrent responsable de l’accident. Franco Morbidelli, qui l’a traité de « demi-assassin » avant de s’excuser de ces mots durs, a souhaité que Johann Zarco soit sanctionné. Valentino Rossi a aussi pris position derrière le pilote italien, estimant que son adversaire français a eu un comportement dangereux en piste.

Mais Johann Zarco a aussi eu des personnes qui se sont déclarées derrière lui dans ce moment difficile. Michele Pirro estime par exemple qu’il s’agissait d’une « erreur involontaire. Il a peut-être mal calculé le freinage, mais cela aurait pu arriver à n’importe qui ». Pour Danilo Petrucci, la faute est à mettre sur la dangerosité du tracé de Spielberg, et que le lieu de l’accident est un endroit critique.

Parmi les soutiens qui ont eu une certaine résonance, il y a eu celui de Giacomo Agostini. L’Italien croit qu’il « a vu un espace et y est passé, ce que tout pilote ferait et fait, sans trop se demander ce que fera l’autre. Si une porte s’ouvre, il faut s’attendre à une attaque. C’est pour ça que je n’étais pas d’accord avec la pénalité de Brno après le contact avec Espargaro. Je veux voir si Freddie Spencer, qui dirige aujourd’hui les commissaires MotoGP, n’aurait pas fait pareil à son époque. Les pilotes ont toujours été agressifs. Si tu veux gagner, tu dois être agressif. Un pilote trop gentleman ou prudent ne sera jamais champion du monde ».

Pour le multiple champion du monde, recordman du nombre de titres et de victoires, « Zarco semblait avoir plus de vitesse, mais il a ensuite dû écarter et c’est là son erreur. Même si Morbidelli ne s’attendait pas à se retrouver d’un coup devant lui et trouver une meilleure trajectoire, il aurait peut-être pu retarder le freinage. Soyons clairs, je ne veux pas disculper Zarco, nous avons besoin de respect et d’attention, mais je ne dis pas que c’est un criminel. Même s’il n’y a pas de sanction, la Direction de course doit convoquer les deux et clarifier les choses ».

Les mots de Giacomo Agostini ont fait du bien à Johann Zarco, car ils permettent de contraster avec ceux de Valentino Rossi. « Les déclarations de Giacomo Agostini ont été importantes, au moins en Italie. Parce que Valentino a beaucoup de poids, mais Agostini dégage beaucoup de respect, et cela nous a permis d’avoir un point de vue plus neutre », a réagi le pilote français pendant le Grand Prix de Styrie.

Autre soutien de taille : celui de Jean-Michel Bayle. L’ancien pilote de Grand Prix, qui a travaillé avec Johann Zarco en 2019, a utilisé les photos de la séquence pour tenter de prouver que le Français « n’a fait que doubler un autre concurrent ». On comprend dans son analyse que les clés de l’accident sont aussi à chercher dans les trajectoires et le freinage de Franco Morbidelli (lire ici).

« C’est bien d’avoir eu une analyse technique comme la sienne, a commenté Johann Zarco. Ses mots ont peut-être moins de poids que ceux de Valentino Rossi ou de pas mal de médias en Italie, mais ça reste une personnalité du monde de la moto. Il y a aussi eu du soutien positif. J’ai reçu des messages de soutien qui me disaient : ‘Ne t’inquiète pas, il y a beaucoup de gens derrière toi.’ »

Autriche, Agostini : « Non, Zarco n’est pas un assassin »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

1
Poster un Commentaire

1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

My name is Ralphie Reeve. And I am a professional academic writer with many years of experience in writing. My main focus is to solve problems related to writing. And I have been doing it for many years. I have been with several groups as a volunteer and have assisted in many ways. My love for writing has no end. It is like the air we breathe, something I cherish with all my being. I am a full-time writer who started at an early age. I’m happy that I`ve already sold several copies of my books in different countries like… Lire la suite »