Jorge Lorenzo : « Mon intention est de continuer en 2020 »



Ni les mauvais résultats ni les rumeurs insistantes n’atteignent Jorge Lorenzo, qui continue à affirmer qu’il sera bien sur la Honda l’an prochain.

Le Grand Prix d’Australie a été l’un des pires de la vie de Jorge Lorenzo. Alors qu’il arrivait plutôt optimiste, le Majorquin a touché le fond : 19e aux essais, 16e (dernier) en course à plus d’une minute du vainqueur, Marc Marquez. Il a même terminé à 21 secondes d’Hafizh Syahrin (15e) et sa KTM.

Ça n’arrange en rien une situation déjà bien mal embarquée – difficultés physiques, non adaptation à la Honda, pire saison de sa carrière. Les rumeurs concernant un départ fin 2019 se répandent toujours. Au HRC, on continue d’assurer que Jorge Lorenzo sera soutenu jusqu’à la fin de son contrat, fin 2020. En coulisse, il se murmure que la marque japonaise ne dirait pas non à un retrait de l’Espagnol.

Mais lui y pense-t-il ? « Vous insistez beaucoup avec cette question, mais je réponds toujours la même chose : j’ai deux ans de contrat et mon intention est de continuer ici, de trouver une solution aux problèmes et de faire le mieux possible », réaffirme-t-il avant le Grand Prix de Malaisie.

Les critiques fusent, mais le quintuple champion du monde ne laisse pas transparaître de signe de faiblesse : « Je ne sais pas si elles m’affectent un peu. Probablement moins qu’à d’autres pilotes. Il y a des pilotes très forts psychologiquement, mais dans mon cas elles ne me touchent pas beaucoup. »

Le discours de Jorge Lorenzo ne change pas : il attend la Honda de 2020 pour rebondir. « Vous avez toujours beaucoup de curiosité et d’exciation à essayer la nouvelle moto. » Marc Marquez et Cal Crutchlow en ont déjà eu un aperçu à Misano, et « pour le moment, selon leurs impressions, elle n’était pas meilleure que l’ancienne. Les problèmes de la 2019 ne se sont pas améliorés, d’après eux. Nous espérons que ces derniers mois ont servi à Honda pour le faire ».

Il « espère que la nouvelle moto aura des choses que celle-ci n’a pas ». Et si ce n’est pas le cas ? « Et si le plafond tombe et que nous mourrons tous ? », réplique Jorge Lorenzo.

Par rapport à l’Australie, où on l’a qualifié de « méconnaissable », et à la Malaisie, il développe : « Méconnaissable non, parce que si tu vois à Jorge Lorenzo sur n’importe quelle moto, tu sais que c’est Jorge Lorenzo. Mais en termes de vitesse, j’ai été méconnaissable la majeure partie du temps avec Honda. À part certains essais où j’ai montré de la vitesse, à Losail, à Barcelone ou au Mans, je n’ai pas été compétitif pour aspirer au top-5.

Sepang, par rapport à la longueur du circuit, est un lieu où la différence peut être grande. Nous espérons revenir où nous en étions avant d’arriver en Australie. Ici j’ai été rapide avec toutes les motos. Avec la Honda je ne crois pas que demain sera la meilleure journée, mais qu’elle sera bien meilleure qu’en Australie. »

Classement MotoGP après Phillip Island (17/19) : 1. Marquez 375, 2. Dovizioso 240 (-135), 3. Rins 183 (-192), 4. Viñales 176 (-199), 5. Petrucci 169 (-206), 6. Quartararo 163 (-212), 7. Rossi 153 (-222), 8. Jack Miller 141 (-234), 9. Crutchlow 133 (-242), 10. Morbidelli 105 (-270)… Classement complet ici

Australie : À 1 minute de Marquez, Lorenzo touche le fond

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

4
Poster un Commentaire

4 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
3 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

J’adore cette équipe. Les gars, je m’excuse pour la percée, je viens de parler de ces gars, je veux rencontrer vos gars, m’écrire ici— http://trafikarb.com/mmd

rgx 56

Effectivement il peut rester chez Honda mais pas forcément pilote usine un an sans résultat au Japon on ne doit pas trop apprécier …

Riri

Roré touche le fond mais il continue de creuser quand même…

[…] Jorge Lorenzo : « Mon intention est de continuer en 2020 » […]